Bus renversé à Labergement-Saint-Marie : la conductrice aurait tenté un dépassement dangereux...

Publié le 02/12/2020 - 09:24
Mis à jour le 02/12/2020 - 10:36

Mise à jour •

L’accident s’est produit mardi 1er décembre 2020 vers 8h30 sur la départementale 9 à hauteur de la commune de Labergement-Saint-Marie. Trois enfants ont été transportés à l’hôpital.

Accident de car scolaire en raison de la neige © inforoute
Accident de car scolaire en raison de la neige © inforoute

Un bus de transport scolaire s'est couché dans un talus ce mardi matin alors qu'il effectuait le trajet Pontarlier-Jougne pour se rendre au collège privé Jeanne Antide de Labergement-Saint-Marie. 30 adolescents de 13 à 16 ans étaient à bord.

À 10H00, seul un enfant était encore incarcéré dans l'habitacle du bus.

Le bilan définitif fait état de deux blessés graves âgés de 12 et 13 ans qui ont été évacués vers le Centre Hospitalier Universitaire de Besançon. Leur pronostic vital n’est pas engagé. Un autre enfant de 11 ans a été légèrement blessé. Il a été évacué vers le Centre Hospitalier Intercommunal de Pontarlier. 11 autres enfants ont été concernés par des blessures superficielles et 16 sont indemnes.

Les enfants ont été évacués en minibus et conduits à la salle polyvalente de la commune. "Le maire de Labergement Sainte-Marie a mis à disposition une salle chauffée pour accueillir les enfants. Une cellule d’urgence médico-psychologique a été activée", indiquait ce matin la Préfecture.

Un numéro vert à destination des familles a été mis en place par le centre hospitalier de Pontarlier : 0 805 090 125

  • Après vérification, il s'est avéré que la conductrice du bus n'était pas alcoolisée et a rendu un test négatif aux stupéfiants. Elle aurait toutefois tenté un dépassement dangereux d'une voiture roulant à faible allure. Le bus s'est alors retrouvé en face d'une voiture qui l'a obligée à se rabattre. C'est ce coup de volant brusque qui aurait fait chuter le bus.
  • La conductrice a été placée en garde à vue pour une audition auprès des enquêteurs. Sa garde à vue a été levée mardi à 18 heures. Les infractions relevées à ce stade de l'enquête sont : blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas 3 mois par un conducteur de véhicule motorisé et violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité.

L'enquête se poursuit.

Cette opération a mobilisé 47 sapeurs-pompiers et 25 engins, trois personnels du SAMU et 35 gendarmes. Le préfet du Doubs, le sous-préfet de Pontarlier, le Recteur et l’Inspecteur d’académie se sont rendus sur place. Le centre opérationnel départemental a été activé. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet accident.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.54
légère pluie
le 18/04 à 15h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
70 %