Haute-Saône : une chienne traînée de force derrière une camionnette

Publié le 18/09/2019 - 13:30
Mis à jour le 18/09/2019 - 11:23

Ce lundi 16 septembre 2019 au soir, une chienne a été traînée de force sur « au moins 700 mètres » derrière une camionnette à Roye (Haute-Saône). La scène a été filmée par une voisine indignée et la gendarmerie est intervenue, emportant la bête à la clinique vétérinaire.

PUBLICITÉ

La vidéo postée sur les réseaux sociaux a fait grand bruit. Et pour cause, les images parlent d’elles-mêmes : on y voit une camionnette rouler avec, attachée derrière le véhicule, une chienne. Qui doit courir derrière les roues pour ne pas se faire étrangler et/ou traîner par la laisse.

Justine, la personne qui filme, ne tient pas en voyant cet acte : « Espèce de fou ! Regardez, il traîne son chien derrière le camion ! » hurle-t-elle. La chienne, prise en photo après le geste, souffre aux pattes et au visage, ensanglantés.

Rapidement, la gendarmerie est prévenue. La chienne, dénommée Cheyenne, est emmenée à la clinique vétérinaire de la Saline Lure « dans un état préoccupant » selon Solidarité Animaux 70.

D’après la clinique vétérinaire, qui a prodigué des soins à l’animal, les jours de Cheyenne ne sont pas en danger.

Une plainte a été déposée par la SPA.

3 Commentaires

Bonjour facile de faire du mal aux animaux, juste une chose j’espère qu’il va prendre cher, très cher,
Publié le 18 septembre à 14h46 par Thierry • Membre
Et si l'auteur de ce méfait était condamné a être attaché entre deux chevaux trotinant) comme on l'a vu aux états unis?
Publié le 18 septembre à 16h01 par firud • Membre
un vieux c...qui punit son chien....dejà lui supprimer son permis saisir sa voiture la prochaine fois ce sera quoi ou qui ??
Publié le 22 septembre à 07h41 par marius robert • Membre

3 commentaires

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.08
légère pluie
le 17/10 à 18h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015.15 hPa
Humidité
98 %

Sondage