Il faut sauver le Roi du Doubs !

Publié le 30/07/2013 - 16:09
Mis à jour le 31/07/2013 - 09:49

Dépêché par le Comité permanent de la Convention de Berne, un expert belge a effectué une visite sur le Doubs Franco-Suisse et la Loue afin d’évaluer la situation de la présence de l’apron, un poisson menacé surnommé "roi du Doubs". Cette espèce a quasiment disparu du bassin versant dans lequel il était historiquement présent. Des recommandations seront transmises aux autorités d’ici la fin de l’année.

photo_apron_loue_c_pro_natura_jura.jpg
© Pro Natura Jura

RIVIERES ET APRONS

PUBLICITÉ

Pro-Natura a porté plainte en 2011 contre les Etats Suisse et Français parce que l’apron, poisson emblématique du Doubs franco-suisse régresse de façon alarmante sur cette rivière du Doubs ainsi que sur la Loue  Alors même qu’il est protégé par la Convention de Berne de protection de la vie sauvage. Ce déclin est, selon l’ONG Suisse, lié à la pollution de la  rivière et menace sa survie et celle d’autres espèces non protègées. « Le Doubs est une rivière exceptionnelle qui mérite un statut de protection exceptionnel, ainsi seulement les espèces rares qui y vivent pourront être sauvées! » souligne Clarence Chollet, secrétaire régionale du WWF Jura.

Des recommandations à la fin de l’année

Une expertise indépendante a été chargée d’examiner la situation sur place. La visite du Professeur Jean-Claude Philippart, de l’Université de Liège en Belgique, a eu lieu du 8 au 10 juillet et a été encadrée par les associations environnementales transfrontalières. Les causes de la dégradation de l’habitat de l’Apron sont multiples : régime hydrologique perturbé par les barrages, modification du lit des rivières, pollution de l’eau par diverses sources ou encore stress dû aux activités humaines. Les associations parlent « d’agonie du Doubs« . Pro Natura, le WWF Suisse, la Fédération Suisse de Pêche (FSP), France Nature Environnement et le collectif SOS Loue et rivières comtoises se disent « satisfaits » que la sauvegarde du Roi du Doubs ait pu être discutée de manière constructive.

Du 3 au 5 décembre 2013, le 33ème Comité de la Convention de Berne distillera ses recommandations auprès des autorités françaises et suisses. Les Etats auront à répondre chaque année jusqu’au sauvetage effectif de cette espèce, constituans un outil de pression supplémentaire pour le retour au bon état écologique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Guêpes : comment réagir face à un nid ?

Guêpes : comment réagir face à un nid ?

Cet été, même 2019 "n'est pas une grosse année à guêpes", on en retrouve quand même régulièrement chez soi. Les experts d'Action Guêpe 25 ont livré leurs conseils pour bien réagir face à un nid installé chez soi...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.45
couvert
le 17/08 à 18h00
Vent
2.68 m/s
Pression
1012.91 hPa
Humidité
77 %

Sondage