Vols aggravés : il reconnait les faits puis est réintégré à la maison d'arrêt de Besançon

Publié le 30/03/2023 - 09:50
Mis à jour le 16/04/2023 - 22:57

Le 20 décembre 2023, un individu sera jugé devant le tribunal judiciaire de Besançon pour trois vols aggravés commis sur le territoire.

Vol dans un immeuble

Le 10 mars 2022, au 10 rue de Lorraine à Besançon, l'individu avait ouvert des boîtes aux lettres à l’entrée d'un immeuble et avait cambriolé un appartement de la résidence. L'homme avait été identifié grâce aux caméras de vidéo-surveillance.

Il repart avec une plante ornementale

Le 26 septembre 2021, l'homme est entré dans une résidence avenue de l'Observatoire et a procédé à l'ouverture illégale de boîtes aux lettres. N'ayant rien trouvé, l'individu est reparti avec une plante ornementale.

Vol par la fenêtre d'un bungalow de chantier

Le 16 juillet 2019, l'individu a commis un vol rue Syamour. L'homme est entré par la fenêtre d'un bungalow de chantier et a dérobé une tablette professionnelle, une paire de lunettes et un t-shirt. Des traces de sang du mis en cause ont été découverts sur le lieu du vol.

Le mis en cause a reconnu avoir ouvert les boîtes aux lettres au moyen d’un pass puis volé une clé. Il a ensuite admis avoir cambriolé un appartement puis dérobé une carte bancaire pour faire un paiement sans contact dans un tabac. L'individu a également reconnu les deux autres vols.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.63
couvert
le 14/04 à 15h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %