Interdiction de vente de Round Up : une bonne décision pour Martial Bourquin

Publié le 16/06/2015 - 09:31
Mis à jour le 16/06/2015 - 14:55

Le sénateur maire PS d’Audincourt salue la décision de  Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie de demander aux jardineries de ne plus vendre du Round up aux particuliers à partir du 1er janvier 2016.

 ©
©

Dans un communiqué, Martial Bourquin rappelle qu'il avait interpellé à ce sujet la ministre au Sénat le 19 décembre 2010 (Question écrite n° 14230) notamment au regard de la pollution des rivières comtoises et des milieux karstiques de la région. "En effet, plusieurs études ont démontré que 30% de nos cours d’eau français contenaient du glyphosate et que 3 Français sur 10 présentaient des traces de glyphosate dans leur organisme" explique-t-il tout en rappelant que la Ville d'Audincourt dont il est maire, n'utilise plus de Round Up depuis plusieurs années et qu'elle utilise des méthodes alternatives respectueuses de l'environnement. "Il s’agit ici d’une première étape importante qui doit se poursuivre avec une interdiction d’utilisation du Roundup par les professionnels et les collectivités (…)il est ainsi nécessaire d’envisager une interdiction totale d’utilisation du Roundup dans les meilleurs délais. C’est à cette condition que nous protégerons nos sols et nos rivières". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Sécheresse 2023 : cinq communes de Haute-Saône reconnues en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 1er juillet 2024 publié au Journal Officiel du 2 juillet 2024, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes d'Avrigney-Virey, Bussières, Chenevrey-et-Morogne, et Thiénans pour les dommages causés par des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur la période de janvier à mars 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.38
nuageux
le 13/07 à 06h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
95 %