Interpellation de deux personnes suspectées d'avoir commis plusieurs cambriolages...

Publié le 08/07/2020 - 08:30
Mis à jour le 07/07/2020 - 17:54

Deux personnes ont été interpellées simultanément à Semur-en-Brionnais (71) et à Pouilly-sous-Charlieu (42), le lundi 29 juin 2020.

©Gendarmerie de Saône et Loire ©
©Gendarmerie de Saône et Loire ©

Au terme de plusieurs mois d'investigations menées par les brigades de recherches de la compagnie de gendarmerie départementales de Charolles (71) et Roanne (42) a procédé à l'arrestation de deux mis en cause dans une procédure d’instruction concernant de nombreux cambriolages.

Placés en garde-à-vue, ces-derniers ont dû s'expliquer sur plus de dix cambriolages dans lesquels leur "implication était établie, notamment par des investigations techniques". "Les mis en cause ont contesté leur implication au cours de leurs garde à vue", précise la gendarmerie. Présentés au juge d'instruction, en charge du dossier, ils ont été mis en examen et incarcérés.

De nombreux objets saisis

Les perquisitions ont permis de saisir de nombreux objets et matériels provenant de cambriolages. Au total, ce sont près de 140 scellés judiciaires qui ont été réalisés (bijoux, matériels de constructions, spiritueux, cannabis...).

Un dispositif d'interpellation et un PC enquête, mobilisant plus de 20 militaires de la compagnie de gendarmerie départementale de Charolles  (Brigade de recherches et cellule de lutte contre les atteintes aux biens de la compagnie de Charolles - peloton de surveillance et d'intervention - brigade territoriale autonome de Marcigny), a été mis en place, en coordination avec la compagnie de gendarmerie départementale de Roanne.

Cette opération de police judiciaire s'est déroulée sans incident et a mis hors d'état de nuire les deux « mis en cause » , particulièrement actifs dans les départements de la Saône-et-Loire et de la Loire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrant : Anne Vignot condamne “des actes criminels” commis durant le carnaval

Le dimanche 7 avril 2024, alors que la fête du carnaval de Besançon battait son plein, deux jeunes femmes se sont immiscées au milieu du cortège et ont brandi des pancartes anti-immigration. Un acte "immonde" pour la maire, Anne Vignot qui a dès ce lundi 8 avril déposé plainte pour incitation à la haine et condamné une fois de plus ce genre d’action lors d’une conférence de presse ce lundi après-midi dans les bureaux de la Ville. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.77
nuageux
le 12/04 à 18h00
Vent
1.13 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
57 %