Interpellé à Planoise, le dealer termine en prison

Publié le 04/11/2023 - 09:39
Mis à jour le 04/11/2023 - 09:39

Dans l’après-midi du 1er novembre, un homme a été placé en détention pour trafic de stupéfiants et rébellion après avoir été interpellé place de l’Europe dans le quartier de Planoise à Besançon.

 © Élodie R.
© Élodie R.

Vers 17h40, les policiers ont remarqué la présence suspecte d’individus en position d’attente devant un immeuble. À la vue des policiers, ils ont d’ailleurs crié pour annoncer leur présence. 

Les agents de police ont alors pénétré dans l’immeuble et vu les deux individus dont un qui tenait un sac plastique. Les deux ont pris la fuite à pied dans les étages en se délestant du sac qui contenait des produits stupéfiants. Ce dernier a été rattrapé et interpellé non sans mal par les policiers. 

Condamné à 18 mois de prison ferme

L’homme âgé de 22 ans a été placé en garde à vue. Lors de sa fouille, les agents ont découvert sur lui 410€ en liquide. Le sac contenait lui 24 g de cocaïne, 10 g d’herbe de cannabis et 39 g de résine de cannabis. 

Entendu par les enquêteurs, il a reconnu l’intégralité des faits et a justifié devoir revendre de la drogue pour rembourser une dette de 400€. 

Il a été incarcéré à la maison d’arrêt de Besançon après avoir été condamné à 24 mois dont 18 mois ferme. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrant : Anne Vignot condamne “des actes criminels” commis durant le carnaval

Le dimanche 7 avril 2024, alors que la fête du carnaval de Besançon battait son plein, deux jeunes femmes se sont immiscées au milieu du cortège et ont brandi des pancartes anti-immigration. Un acte "immonde" pour la maire, Anne Vignot qui a dès ce lundi 8 avril déposé plainte pour incitation à la haine et condamné une fois de plus ce genre d’action lors d’une conférence de presse ce lundi après-midi dans les bureaux de la Ville. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.1
nuageux
le 12/04 à 18h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
62 %