J-1 pour les Eurockéennes avec Stromae, Cantat et... les intermittents !

Publié le 03/07/2014 - 15:01
Mis à jour le 03/07/2014 - 15:03

Shaka Ponk,  Stromae, Bertrand Cantat, et The Black Keys sont parmi les têtes d’affiche annoncées aux 26e Eurockéennes de Belfort, qui débutent vendredi, et que les organisateurs veulent ériger en « fer de lance » du soutien aux intermittents… Ils sont 230 à travailler sur les Eurocks. Le directeur du festival a qualifié de « bêtise » l’agrement donné par le gouvernement à la nouvelle convention d’assurance chômage.

 ©
©

"L'idée est de faire de ce festival un fer de lance de la contestation et d'expliquer aux 100.000 festivaliers attendus en quoi cette réforme est dangereuse pour le statut des intermittents", déclare le directeur du festival, Jean-Paul Roland. Comme toutes les grandes manifestations estivales, le festival belfortain est menacé de perturbations liées à ce conflit, mais la direction n'a pas ménagé ses efforts depuis trois semaines pour afficher son soutien aux professionnels du spectacle.

230 intermittents aux Eurockéennes

Au point que le slogan de cette édition 2014, prévue de vendredi à dimanche sur la presqu'île de Malsaucy, sera "Ecoutons les intermittents", qui sont 230 à travailler sur le festival, précise M. Roland. Il qualifie de "bêtise" l'agrément donné par le gouvernement à la nouvelle convention d'assurance chômage contestée.

En accord avec les organisateurs, diverses actions de soutien aux intermittents seront menées sur les scènes, les écrans géants et dans le public. Les troupes de théâtre de rue présentes sur le festival devraient également participer à ces "joyeuses perturbations", comme les nomme M. Roland.

Préavis de grève national vendredi de la CGT spectacle

Mais la CGT Spectacle a déposé un préavis de grève national pour le mois de juillet, appelant à une "grève massive" vendredi, qui est également le jour d'ouverture du festival "in" d'Avignon.

La Coordination des intermittents et précaires (CIP) de Franche-Comté a annoncé "la tenue d'une réunion d'information de tous les intermittents travaillant aux Eurockéennes, suivie d'un vote sur la grève ou la non grève vendredi" (voir notre article ci dessous)

"Du côté des intermittents qui travaillent en interne sur le festival, on ne bloquera pas les concerts", prévoit Lemmy, un électricien intermittent employé depuis 13 ans par le festival qui souligne "l'attachement affectif" des techniciens avec les "Eurocks". "Mais les boîtes de production extérieures viennent avec leurs propres intermittents et on ne peut pas dire s'ils choisiront de faire grève ou pas. Chacun fera en fonction de ses convictions", ajoute-t-il.

Pour Jean-Paul Roland, "le sentiment n'est pas à la grève" et "un jour d'annulé, ce serait la fin des Eurockéennes". "Notre système économique est constitué de 90% de recettes propres –pour un budget de 7 millions d'euros -, nous dépendons donc directement de la venue du public", explique le directeur.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.97
nuageux
le 19/06 à 9h00
Vent
2.68 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
82 %