Alerte Témoin

Jusqu'à 13.200 € d'aides pour construire sa maison ou acheter son logement neuf dans le Grand Besançon

Publié le 27/06/2014 - 22:12
Mis à jour le 27/07/2014 - 11:00

Dans l'agglomération, la part de propriétaires est de 46,2% alors qu'en France  six ménages sur dix sont propriétaires de leur logement. Face ce constat, les élus du Grand Besançon ont adopté à l'unanimité une aide à l'accession à la propriété qui s'ajoute aux aides existantes (PTZ +, PAS, etc.)  pour les primoaccédants. Entre la subvention du Grand Besançon, la participation communale et celle du constructeur ou du promoteur, l'aide peut aller de 11  à 13.200 euros. Un dispositif expérimental innovant à l'échelle d'une agglomération. 

dsc00117.jpg
Construction d'un immeuble à Besançon (photo d'illustration) ©jj

primo-accession

L'actualité de la semaine est décidément tournée vers la construction de logements neufs et l'accès à la propriété. Mercredi, la ministre du Logement a annoncé de nouvelles mesures pour la construction de logement neuf.

À son niveau, le Grand Besançon décide également de soutenir les ménages qui ont des difficultés à accéder à la propriété. "Les prix de l'immobilier ont connu une forte hausse de 1997 à 2007" a indiqué ce jeudi 26 juin  Robert Stepourjine, vice-président en charge de l'habitat au Grand Besançon. "Malgré un ralentissement de cette hausse à partir de 2008, les prix de l'immobilier se maintiennent encore à un niveau élevé d'autant plus que les nouvelles normes (Réglementation thermique RT 2012) imposent aux promoteurs constructeurs davantage de contraintes en terme de performance énergétique de logement" explique le rapport. 

50 à 60 opérations d'accession financées 

Pour la communauté d'agglomération du Grand Besançon,l'enveloppe globale de "soutien à l'accession sociale"   s'élève à 120.000  euros inscrits au budget 2014 euros sur le plan pluriannuel d'investissement et de fonctionnement ( PPIF). Cette action est proposée à titre expérimental sur 2014 et 2015, pour à 50 à 60 opérations d'accession financées. 

Pour aider plus de ménages du Grand Besançon (59 communes) à accéder à la propriété, les élus ont voté à l'unanimité des mesures d'aides en plus des dispositifs existants ( Prêt à taux Zéro renforcé  PTZ +, Prêt d'Accession sociale PAS, prêt Conventionne PC)  

Ménage

Subv.

CAGB

Part. communale

Part.

Constructeur

Total

3 pers. Ou +

5.000

1.000

5.000

11.000

4 pers. Ou +

6.000

1.200

6.000

13.200

Pour qui ? 

Les bénéficiaires sont les ménages primoaccédeants qui n'ont pas été propriétaires au moins durant les deux dernières années,  et dont le montant des ressources (revenu imposable du foyer) ne dépasse pas le plafond de ressources exigé par le prêt à taux zéro (PTZ +) 

En contrepartie, les ménages doivent s'engager, sur acte notarié, que toute revente ou mise en location dans un délai de cinq ans fasse l'objet d'un reversement de la subvention en dehors de tout évènement familial ou professionnel exceptionnel. 

Les ménages devront au préalable rencontrer un conseiller de l'ADIL (agence départementale d'information sur le logement du Doubs) afin de valider la viabilité du projet. 

Pour quelles opérations ? 

Tout programme de construction (accompagné le cas échéant d'une acquisition foncière)  ou de promotion immobilière labellisé par le Grand Besançon en vue de sa première occupation. L'aide octroyée peut être considérée comme apport personnel.

Les conditions des programmes labellisés 

  • Respect de la RT 2012 ( ou BBC par dérogation) 
  • Critères d'accessibilité  (11 février 2005) 
  • Engagement des constructeurs et des promoteurs immobiliers de mettre en place des avantages financiers (réduction)  ou en nature (prestations) 

Renseignements service Habitat du Grand Besançon : 03 81 65 07 00

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Concours Talents des Cités : déposez votre candidature !

Ce concours a pour objectif de repérer, récompenser et accompagner les initiatives des entrepreneurs issus des quartiers prioritaires de la ville. Il a été créé à l'initiative du ministère chargé de la Ville et du Logement et de Bpifrance, et organisé dans toute la France par BGE. Dépôt des candidatures avant le 31 juillet 2020...

L’enseigne de prêt-à-porter Naf Naf en redressement judiciaire

Si de nombreux secteurs subissent de plein fouet la crise économique liée à la crise sanitaire du covi19, les enseignes de prêt-à-porter ne sont pas épargnées dont Naf Naf. L'entreprise est en redressement judiciaire depuis le 15 mai. Deux magasins de la marque sont installés à Besançon depuis de nombreuses années.

Auriez-vous envie de tout casser pour vous détendre à Besançon ?

C'est l'idée de Clément Ducret, 24 ans, et Lucas Chartier, 25 ans, deux jeunes entrepreneurs bisontins : créer un lieu où tout le monde pourrait venir se défouler dans le but d'évacuer son stress… Ce concept de salle de défoulement existe aux États-Unis, au Canada, et dans des grandes villes de France . Avant de lancer le concept à Besançon, les deux entrepreneurs lancent un questionnaire à la population…

« La réussite de la prochaine rentrée de l’apprentissage dépendra de la capacité des entreprises à proposer des contrats aux jeunes alors qu’elles n’auront pas encore surmonté la crise »

Face à la crise du Coronavirus, le secteur de la métallurgie a subi un violent coup d’arrêt en Franche-Comté, région très industrielle dans laquelle l’interdépendance entre les différents secteurs d’activité est forte. Pour le président de l’UIMM Franche-Comté, Jean-Luc Quivogne, "la réussite de la reprise de l’activité dans cette nouvelle période de sortie progressive du confinement est donc vitale pour toutes nos entreprises et c’est par l’engrangement des commandes qu’elles pourront se relever. Le futur plan national de relance du Gouvernement sera déterminant".

EMCO à Dampierre : « C’est une véritable révolution technologique qui se dessine »

LA PAROLE AUX ENTREPRISES • La Communauté de commune de Jura Nord propose une série d’articles sur "l’après-crise" et donne la parole aux entrepreneurs et acteurs associatifs. Ce lundi 25 mai, la collectivité publie une interview du leader européen du tapis d’entrée dont le siège français est basé à Dampierre, la société EMCO France, dont nous nous faisons le relais. Cette entreprise a subi de plein fouet la crise sanitaire avec un arrêt brutal et total de son activité le 17 mars dernier. Son directeur général, Anselme Hoffmann, mise aujourd’hui sur la commande publique pour rebondir et retrouver au plus vite de la croissance. Pour lui, il faudra intégrer plus de télétravail dans les process d’entreprises, enseignement essentiel à tirer de ce marasme sans précédent.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.84
nuageux
le 27/05 à 15h00
Vent
4.11 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
36 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune