La boutique "Petite Fleur" vous offre des graines pour les abeilles à Besançon

Publié le 07/06/2019 - 15:30
Mis à jour le 11/06/2019 - 10:06

Du 14 au 23 juin 2019, la boutique « Petite Fleur » place Pasteur s’engage à donner des graines de plantes fortes en pollen pour nourrir les abeilles, menacées d’extinction.

L’opération nationale « Des fleurs pour des abeilles » mobilise pour la 3eannée consécutive un maximum d’acteurs pour sensibiliser à la disparition des abeilles, et les moyens pour les aider.

L’observatoire français d’apidologie invite donc les citoyens à planter un maximum de plantes mellifères, soit des plantes produisant de bonnes quantités de nectar et de pollen de bonne qualité et accessibles par les abeilles.

Agissant à son échelle, la boutique « Petite Fleur » située place Pasteur s’engage donc à vendre des plantes mellifères et surtout, à donner des sachets de graines de ces plantes à ceux qui s'engagent à les semer, du 14 au 23 juin 2019.

Donc en juin… aux graines citoyens !

Plus d’informations sur les besoins en pollen des abeilles sur le site flowerforbees

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne Franche-Comté : un nouvel atlas sur les libellules

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés et ses partenaires annonce la parution d’un tout nouvel atlas consacré aux libellules de Bourgogne-Franche-Comté. Avec plus de 100.000 données exploitées, l’aide d’un millier d’observateurs et un grand réseau d’auteurs bénévoles, cet atlas unique répertorie et décrit les 75 espèces de libellules présentes dans la région.

Citadelle de Besançon : les couleuvres vipérines remises en liberté dans le cadre de leur plan de sauvegarde

Dans le cadre d’un plan de sauvegarde de la Couleuvre vipérine, la LPO Bourgogne-Franche-Comté et la Citadelle de Besançon se sont associées pour protéger ce serpent complètement inoffensif durant les périodes de travaux sur leur zone d’habitat naturel. Après une phase de conservation en dehors de leur milieu naturel, leur remise en liberté est imminente.

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Longevilles-Mont-d’Or : une louve tuée près d’un troupeau de bovins « dans les conditions requises par la réglementation »

Ce mardi 20 septembre, vers 22h40, un binôme de lieutenants de louveterie a procédé au tir létal d’une louve sur une parcelle où un troupeau avait été prédaté dans la nuit du 18 au 19 septembre aux Longevilles-Mont-d’Or, informe la préfecture du Doubs dans un communiqué du 21 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.2
légère pluie
le 01/10 à 18h00
Vent
5.82 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
95 %

Sondage