La préfecture du Doubs refuse l'extension de l'élevage de visons d'Émagny

Publié le 17/01/2018 - 11:44
Mis à jour le 17/01/2018 - 12:26

L'éleveur souhaitait passer d'un élevage de 2.000 à plus de 18.000 visons. Le préfet du Doubs Raphaël Bartolt a finalement refusé par arrêté l'extension de l'élevage. L'association Combactive qui milite pour les droits des animaux se félicite de cette décision.

Elevage de visons à Emagny©dr ©
Elevage de visons à Emagny©dr ©

C'est un sujet sensible à Émagny. Durant l'été 2017, l'enquêteur en charge du dossier avait émis un avis favorable sur le volet des installations classées pour la protection de l’environnement. En revanche, Le conseil municipal d'Émagny avait quant à lui émis un avis défavorable tout comme le conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques réuni le 14 novembre 2017. 18 voix sur 23 s'étaient portées contre le projet.

La préfecture du Doubs, qui a le dernier, mot a rendu sa décision par arrêté (voir ci-dessous).  C'est non. Pas d'extension de l'élevage de visons d'Emagny. L'association Combactive avait organisé de multiples manifestations autour de l'élevage  depuis 2006 s'est félicitée de cette décision. L'éleveur, qui avait déposé son dossier d'extension en avril 2016, a deux mois pour faire appel de cette décision devant le tribunal administratif de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Enquête flore : tentez de repérer l’orchis mâle !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

Haute-Saône : interdiction de brûler ses déchets verts à l’air libre

La Préfecture a installé le vendredi 2 avril 2021 une sous- commission de la commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité (CCDSA), dédiée au risque incendie en forêt et dans les espaces naturels. Elle précise qu'il est désormais interdit de brûler à l'air libre ses déchets verts. Voici quelques solutions alternatives..

Enquête flore : tentez de repérer la cardamine des prés !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom sur la cardamine des prés !

Réchauffement climatique en Bourgogne Franche-Comté : l’Ademe accompagne les territoires

Selon une publication récente d'Alterre Bourgogne Franche-Comté, le changement climatique est une réalité dans notre région et les estimations sur ces 70 prochaines années sont loin d'être réjouissantes. Afin d'accompagner les territoires engager dans l'adaptation aux conséquences des changements climatiques, l’Agence de la transition écologique (ADEME), établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation porte de nombreux projets.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.91
peu nuageux
le 21/04 à 21h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
47 %

Sondage