Alerte Témoin

La salle des musiques actuelles de Besançon va sortir de terre. Enfin !

Publié le 15/01/2009 - 21:08
Mis à jour le 15/01/2009 - 21:08

Ce jeudi soir au conseil municipal de Besançon, les élus se sont penchés sur le projet définitif de la future SMAC des Prés de Vaux. Début des travaux en avril pour une livraison à l’automne 2010.

 
Sise au bord du Doubs à l’entrée de l’ancien site industriel, la nouvelle structure sur pilotis surplombant la rivière pour mieux s’intégrer dans le paysage a été conçue dans les moindres détails, jusqu’ aux courbes du toit visées par l’architecte des bâtiments de France et  que l’on verra depuis la Citadelle. On ne fait pas n’importe quoi sous les yeux de  Vauban !

Rebondissements

Après avoir été promenée dans toute la ville,  la salle trouve sa place au bord du Doubs et donc en zone inondable d’où une construction sur pilotis. Étant une salle de spectacle et non un bâtiment résidentiel, les autorisations ont été accordées mais le 29 février dernier, les résultats des appels d’offres dépassent le budget initial fixé à 4.8 millions d’euros (valeur janvier 2007). Après optimisation et un nouvel appel d’offres, le montant global de la SMAC soumis aux élus avoisine les

6 millions d’euros.  

Il a ensuite fallu convaincre les riverains qui craignaient les nuisances d’une salle très connoté « rock’nroll » reconnait Franck Monneur, élu en charge du dossier. C’est pourquoi ils ont été invités à « La Vapeur » de Dijon pour leur prouver que le bruit peut être limité. « La salle est équipée d’une double peau d’où ne sort aucun son. De plus, le parvis se situe du côté du Doubs et le parking a été pensé pour éviter le maximum de nuisances ».
 
2 salles de concerts pour 60 dates par an
La SMAC va donc  pouvoir bientôt  embrasser les musiques actuelles pour accueillir toutes les sonorités : jazz, rock, electro, musique du monde etc. « Les musiques actuelles concernent toutes les générations. Depuis la fermeture du Montjoye  en 1997, il manquait une salle d’une telle jauge à Besancon pour accueillir aussi les bien les groupes régionaux que des musiciens d’envergure nationale et internationale » se réjoint l’adjoint en charge des musiques actuelles.
Le nouvel équipement se compose donc  de :  
  • Un  Hall-Bar- Vestiaire de 162 m²
  • Une grande salle de 320 m² d’une capacité de 960 personnes
  • Un club, salle de concert d’une capacité de 360 personnes.
  • Un plateau administratif de 180 m² + une salle de réunion de 35 m²
  • Un parking de 218 places
Il ne reste plus qu’à connaître son nom qui sera dévoilé lors de la pose de la première pierre au mois d’avril. En attendant, branchez les guitares et profitez bien du Cylindre de Larnod qui devrait logiquement fermer ses portes à l'ouverture de la nouvelle SMAC. 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Découverte de 150 tombes parmi les plus anciennes de Gaule

Cent cinquante tombes datant du milieu du IIIe au Ve siècle, dont l'une pourrait contenir une dépouille bien conservée, ont été mises au jour à Autun (Saône-et-Loire) lors de fouilles d'une importante nécropole du nord de la Gaule, a-t-on appris vendredi 3 juillet 2020 auprès de l'organisateur du chantier.

L’office de tourisme et des congrès du Grand Besançon se prépare à l’arrivée des touristes !

L'Office de tourisme, installé dans les locaux de l'Hôtel de Ville place du 8 Septembre, rouvrira entièrement ses portes au public à partir de mercredi 1er juillet 2020 à 10 heures avec un accueil des visiteurs du lundi au dimanche de 10h à 18h en haute saison (juillet-août). Les visites commentées reprendront ainsi que le dispositif mobile d'informations...

Quoi de neuf au musée Courbet et à la ferme de Flagey cet été ?

PUBLI-INFO • Le musée Courbet à Ornans a rouvert ses portes au public en juin 2020. Quant à la ferme Courbet à Flagey, elle accueillera de nouveau les visiteurs à partir du 4 juillet. Durant l'été, de nombreux rendez-vous sont à ne pas manquer au pays du peintre… Suivez le guide !

Didier Viodé met en vente ses oeuvres pour soutenir l'art

Pendant le confinement, l'artiste bisontin Didier Viodé a peint pas moins de 59 autoportraits, soit un par jour, pour passer le temps… Finalement, son travail ne sera pas inutile : ses œuvres sont mises aux enchères de le but de récolter des fonds pour soutenir l'art, impacté par la crise du covid-19. Mise à prix : 500 euros.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     20.35
    partiellement nuageux
    le 08/07 à 9h00
    Vent
    1.48 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    33 %

    Sondage