Le CHRU de Besançon se dote d'un mammographe haute précision

Publié le 28/09/2020 - 16:48
Mis à jour le 01/10/2020 - 16:25

Le CHRU de Besançon vient de se doter d’un nouveau mammographe haute précision, améliorant le confort d’examen des patientes et apportant une précision de diagnostic inégalée, a-t-on appris au mois de septembre 2020.

 © mCi
© mCi

À l’aube d’Octobre Rose, campagne nationale de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, le pôle imagerie du CHU de Besançon vient de mettre en service son tout nouveau mammographe 3D dernière génération : un confort d’examen accru pour les patientes et une précision de diagnostic inégalée.

Un examen plus confortable pour les patientes

Cet équipement, développé et fabriqué en France, répond aux objectifs du centre de sénologie du CHU de Besançon et démontre son engagement à améliorer la qualité des soins apportés aux patientes, en prenant en compte leurs appréhensions. Les spécificités de cet appareil modifient considérablement le déroulement d’une mammographie « standard 2D », avec des innovations majeures pour le bien-être des patientes : 

  • une technologie d’auto-compression permettant à la patiente d’être actrice de son examen à l’aide d’une télécommande et pouvant améliorer la tolérance de la compression ;
  • une nouvelle ergonomie aux formes douces conçue pour réduire l’anxiété et améliorer le positionnement des patientes ;
  • des supports - repose mains - à la place des poignées, pour éviter à la patiente d’agripper les poignées et de contracter le bras et les muscles pectoraux (ce qui a un impact négatif sur la qualité d’image) ;
  • un système de macrobiopsie robotisé qui facilite l’examen au profit du confort de la patiente. Une précision de diagnostic inégalée

Association à une plateforme intelligente

Ce nouveau mammographe 3D est associé à une plateforme d’intelligence artificielle précise et puissante, qui vient en appui du radiologue pour la lecture et l’interprétation des examens.

Les outils hautement performants de détection analysent rapidement chaque image et détectent les lésions malignes (masses, distorsions et calcifications) avec une précision inégalée par rapport à la 2D, permettant : 

  • d’améliorer le taux de détection d’un cancer grâce à une excellente qualité d’image ;
  • de réduire les faux positifs et les rappels inutiles auprès des patientes ;
  • de diminuer le temps de lecture des clichés.
  • Le CHU : acteur de référence pour le diagnostic du cancer du sein et le dépistage organisé

En 2019, le pôle imagerie du CHU a pratiqué plus de 2 000 actes de mammographie. Ce nouvel équipement, qui va permettre de prendre en charge plus de patientes, s’inscrit dans la volonté de l’établissement de devenir un acteur de référence dans la région pour le diagnostic du cancer du sein et le dépistage organisé, le CHU de Besançon étant à ce jour le seul à être équipé de ce type de mammographe 3D.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.39
partiellement nuageux
le 19/06 à 12h00
Vent
2.73 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
67 %