Le conseil général de Côte-d'Or s'oppose au redécoupage des cantons

Publié le 06/01/2014 - 21:45
Mis à jour le 06/01/2014 - 21:47

Si le Conseil général du Doubs a accepté le redécoupage des cantons, ce n'est pas le cas du Conseil général de Côte-d'Or. Il a voté ce lundi 6 janvier, lors d'une session extraordinaire, un avis défavorable au projet de décret du ministère de l'Intérieur portant sur le redécoupage des cantons en vue des élections en 2015.

PUBLICITÉ

La loi du 17 mai 2013 a réformé le mode de scrutin en vue des élections cantonales de mars 2015 en prévoyant l'élection dans chaque canton d'un binôme homme-femme, impliquant la division par deux du nombre de cantons afin de ne pas accroître le nombre de "conseillers départementaux", nouvelle appellation des conseillers généraux.

En Côte-d'Or, le projet de redécoupage des cantons prévoit de supprimer
vingt des 43 cantons actuels et de porter le nombre d'élus de 43 à 46. "La suppression des cantons aura des conséquences lourdes sur la structuration des territoires avec la suppression des chef-lieux et sur les politiques publiques que nous conduisons sur le plan départemental", a dénoncé le président UDI du conseil général, François Sauvadet, fustigeant "une mise à mort politique des territoires ruraux". "Nous demandons au gouvernement de reprendre la concertation qui n'a pas eu lieu", a-t-il ajouté.

"Si le gouvernement ne revoit pas sa copie, j'engagerai un recours devant
le Conseil d'Etat", a prévenu M. Sauvadet. Les élus de l'assemblée départementale ont voté un avis défavorable au projet de redécoupage avec 24 voix pour, 12 contre, six abstentions et un refus de vote.

Au cours du débat qui a duré plus de quatre heures, le conseiller général PS Jean-Claude Robert a fait valoir qu'"aucun découpage n'est parfait compte tenu de la complexité des choses". "La loi est votée, elle n'est pas parfaite mais elle met fin à la sous-représentation de certains territoires et des femmes", a-t-il également dit.

Elue PS dans un des cantons de Dijon, Céline Maglica a estimé que cette réforme donnerait naissance dans le département à "neuf cantons urbains, neufs cantons ruraux et cinq cantons mixtes". "Les zones rurales seront autant représentées", en a-t-elle déduit.

"C'est la fin de cette politique de notables, des baronnies. C'est le partage du pouvoir en deux, qui plus est avec une femme, qui vous fait peur aujourd'hui", a souligné Mme Maglica.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Gratuité des transports collectifs : J. Grosperrin prend l’exemple de Besançon devant le Sénat

Jacques Grosperrin, sénateur du Doubs, est intervenu mercredi 20 novembre 2019 en séance publique au Sénat à l'occasion d'un débat suite au rapport "Gratuité totale des transports collectifs : fausse bonne idée ou révolution écologique et sociale des mobilités ?" Au cours de son intervention, l'élu bisontin cite le cas de la ville de Besançon et de sa métropole.

Un revenu universel d’activité pour « remettre le modèle social français sur pied » selon O. Noblecourt

Le délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté en charge de la concertation sur le revenu universel d'activité Olivier Noblecourt était à Besançon mardi 20 novembre 2019 dans le cadre d'un des six ateliers citoyens sur la réforme du revenu universel d'activité…

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, en visite à Besançon ce mardi

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, en charge de la concertation sur le revenu universel d’activité, sera en visite officielle mardi 19 novembre 2019 à Besançon dans le cadre de la consultation citoyenne sur le Revenu universel d'activité.

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif ce jeudi à Besançon

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.38
pluie modérée
le 22/11 à 3h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
95 %

Sondage