Le gang des pilleurs de l'A 36 démantelé

Publié le 14/10/2012 - 09:45
Mis à jour le 14/10/2012 - 11:38

Depuis le mois de juillet, 45 propriétaires de camping-cars ont été la cible de voleurs qui sévissent sur les aires de repos de l'autoroute l' A 36 sur l'axe Dole — Mulhouse — Besançon. Dans cette affaire, trois individus bosniaques ont été arrêtés. Deux d'entre eux ont été placés en détention provisoire. Un quatrième individu est actuellement recherché. 

1248540230.jpg
A 36 ©dr
PUBLICITÉ

De l’argent, des bijoux, des téléphones portables. Le butin de la quantantaine de larcins est estimé à plus de 13 000 euros. « Compte tenu du nombre et de la répartition des sites impactés ainsi que de l’irrégularité des vols, l’enquête s’est révélée complexe » explique le centre opérationnel de la gendarmerie. « Les enquêteurs du groupement de gendarmerie départementale du Doubs et de la section de recherches de la région de gendarmerie de France-Comté ont poursuivi leurs investigations avec les unités du groupement de gendarmerie du Territoire de Belfort et du Haut-Rhin« .

Premier résultat dans la nuit du18 septembre 2012. Le dispositif mis en œuvre permet d’interpeller un homme de 28 ans et une femme de 26 ans d’origine bosniaque, originaires de la région de Mulhouse qui venaient de commettre un nouveau méfait sur une aire de repos du Doubs sur l’autoroute A36 au préjudice d’un camping-car appartenant à un ressortissant allemand. Après leur mise en garde à vue, le duo a été écroué 

Un 3e comparse, un jeune homme de 18 ans, a été interpellé le mercredi 10 octobre dernier. Il fait l’objet d’une assignation à résidence avec une surveillance électronique dans l’attente du jugement. 

Appel à la vigilance

Les gendarmes rappellent que les tous les usagers des aires de repos doivent rester vigilants et ne pas hésiter à appeler gendarmerie pour tout comportement (personne ou véhicule) qui pourrait leur sembler suspect.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.75
ciel dégagé
le 26/05 à 12h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1016.58 hPa
Humidité
61 %

Sondage