Vers une réduction de la pollution lumineuse au Parc naturel régional du Doubs Horloger...

Publié le 18/10/2022 - 12:21
Mis à jour le 20/10/2022 - 11:54

Dans le cadre de l’action "un ciel étoilé pour le Doubs Horloger", le Parc naturel régional du Doubs Horloger accompagne ses communes membres vers une réduction de la pollution lumineuse et une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux, énergétiques et économiques dans la gestion de l’éclairage public.

image d'illustration  © ©Hans/Pixabay
image d'illustration © ©Hans/Pixabay

L’action "un ciel étoilé pour le Doubs Horloger" du Parc naturel régional du Doubs Horloger s’articule autour de trois grands axes :

  • Diagnostiquer la pollution lumineuse et pré-identifier la trame noire du territoire ;
  • Sensibiliser et informer les élus, le grand-public et les entreprises sur la pollution lumineuse ;
  • Accompagner les communes pour tester l’extinction de l’éclairage public et pérenniser la démarche.

Concernant le premier axe, le PNR du Doubs Horloger s’est associé au PNR du Haut-Jura ainsi qu’à la Communauté de communes des portes du Haut-Doubs afin d’étendre cette démarche aux 33 communes situées hors périmètre du Parc. À l’issue de cette étude, qui débute en octobre pour une durée de neuf mois, des recommandations et des actions précises sur l’éclairage public seront établies. De plus, les résultats de l’étude seront vulgarisés et utilisés à des fins de communication et de sensibilisation pour l’ensemble des publics.

La pollution lumineuse, c’est quoi ?

La pollution lumineuse résulte de la multiplication des sources de lumière artificielle (éclairages urbains, enseignes publicitaires, vitrines de magasins, ...) essentiellement liée à l’intensification de l’urbanisation. "Les halos lumineux créés par les éclairages artificiels nocturnes dégradent l’obscurité naturelle de la nuit et masquent les étoiles et autres corps célestes" explique le PNR du Doubs Horloger.

Toujours selon le PNR, de nombreuses études démontrent l’impact de l’éclairage sur la biodiversité (modifications des fonctions physiologiques et des cycles de reproduction, piégeage et désorientation des espèces, perturbation des comportements, etc.), "à tel point que la lumière artificielle représente la 2e cause de mortalité des insectes, après les insecticides". De plus, selon l’ADEME, en France l’énergie consommée par l’éclairage public représente 41 % des consommations d’électricité. La vétusté des installations serait la principale cause de la surconsommation.

Conscient des enjeux, le Parc naturel régional du Doubs Horloger souhaite "activement accompagner ses communes membres vers une diminution des pressions exercées sur la biodiversité, la santé, et les paysages nocturnes tout en leur permettant de faire des économies d’énergie".

Quelles communes du Doubs éteignent déjà leurs lumières la nuit ?

Douze communes éteignent déjà une partie de la nuit : Morteau, Les Fins, Les Bréseux, Plaimbois-du-Miroir, Les Combes, Valoreille, Ville-du-Pont, Loray, Le Mémont, Bonnétage, Rosières-sur-Barbèche et Ferrière-le-Lac.

D’autres prévoient de le faire prochainement : Saint-Hippolyte, Grand’Combe-des-Bois, Fournet-Blancheroche, Domprel, Noël-Cerneux, La Chenalotte, Le Barboux et Goumois.

Infos +

Mercredi 19 octobre, de 18 h 30 à 19 h 30, le Comité des usagers du "Plan Doux Horloger" se tiendra aux Fontenelles, 18 rue du Couvent aux Fontenelles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Amancey : la remise des prix du concours des prairies fleuries aura lieu le 3 décembre

Les prairies fleuries sont des herbages non semés, riches en espèces, qui sont fauchés ou pâturés à destination de l’alimentation du bétail. Le concours des prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agro-écologique des prairies. La cérémonie aura lieu le samedi 3 décembre à partir de 9 h 45 à la fruitière du Pays de Courbet - Zone artisanale du Grand Bois - à Amancey.

Action des Jeunes Écologistes de Franche-Comté en forêt de Chaux concernant la COP 27

Le dimanche 6 novembre 2022, Les Jeunes Écologistes de Franche-Comté se sont retrouvés au cœur de la forêt de Chaux de Dole pour exprimer leur mécontentement face à l’organisation de la COP 27 sous sa forme actuelle et afin de dénoncer la décision du gouvernement relative au vote du  projet de loi de finances pour 2023 qui encourage la privatisation de l’ONF. 

Grand Besançon : le ruisseau de la Mouillère fait l’objet d’une étude de restauration

L'avenir du ruisseau de la Mouillère, situé près de l'avenue Foch à Besançon, sera débattu ce mercredi 9 novembre par les élus de Grand Besançon Métropole en conseil communautaire. La veille, en amont, la présidente Anne Vignot et le conseiller communautaire Gilles Ory ont présenté ce projet à la presse.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.66
légère pluie
le 28/11 à 6h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
86 %