Le Pays absorbé par L'Est Républicain

Publié le 11/07/2013 - 19:36
Mis à jour le 12/07/2013 - 16:19

Diffusé dans le nord de la Franche-Comté, le quotidien Le Pays va être absorbé par son concurrent L’Est Républicain, qui fait partie du même groupe de presse régionale, a-t-on appris ce jeudi de sources concordantes.

 ©
©

Vers une uniformisation de l’information ?

Lancé en 1980, Le Pays avait progressivement gagné des parts de marché à L'Est Républicain. Mais aujourd'hui les deux titres font partie du même groupe de presse régionale, Ebra, propriété du Crédit Mutuel, qui "ne veut plus voir ses journaux se faire concurrence", a souligné une source syndicale sous couvert d'anonymat.

39 salariés, dont 20 journalistes, étaient employés au sein de la rédaction de ce quotidien, tiré à près de 8.300 exemplaires par jour. Il couvrait l'actualité dans l'aire urbaine de Belfort, Montbéliard et Héricourt en Haute-Saône. Si le projet ne prévoit pas de suppressions d'emplois a priori, "aucune garantie" n'a été présentée au CE sur les emplois ou les affectations futures, selon cette même source.

Plus qu'une seule édition en septembre

La cession du Pays doit être signée début septembre. Une édition "L'Est Républicain-Le Pays" lui succédera dans le nord de la Franche-Comté. "Nous sommes déçus de voir ce titre disparaître" car "quand il y a deux journaux l'information est meilleure", a indiqué la source.

Cette cession se justifierait par la perte d'exploitation du Pays, qui était de 1,4 million d'euros en 2012 selon le Crédit Mutuel, soit 27% des pertes de la société L'Alsace-Le Pays (SAP). Le CE a demandé une expertise indépendante des comptes pour cette cession, mais le sort du Pays paraît tranché car l'avis du CE n'est que "consultatif", toujours selon la même source.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Le “Molière sans dealer” : un appel lancé aux habitants du quartier pour tenir une permanence dans le hall de l’immeuble

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière", situé au 5 place de l'Europe à Besançon, s’est déjà mobilisé le 18 janvier puis le 11 février 2024 dans le hall de l’immeuble pour s’opposer aux dealers. Ce lundi, une co-propriétaire lance un appel aux habitants. Une adresse mail a été mise en place pour celles et ceux qui souhaitent s’inscrire à la permanence.

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Planoise : “le traitement de la situation place de l’Europe est une priorité” (préfet du Doubs)

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière" s’est installé depuis dimanche 11 février 2024 dans le hall du bâtiment, situé 5 place de l’Europe à Planoise pour s’opposer aux dealers. Interpellé lors de sa venue sur le sujet, Gérald Darmanin assurait que le préfet du Doubs allait se rendre sur place. C’est chose faite.

Bottière nouvellement installée à Besançon, Marine Fay partage ses astuces bichonnage

Arrivée de Paris, Marine Fay est une jeune bottière qui dispose depuis cet été d’un atelier dans les locaux du collectif Hop hop hop place Saint-Jacques à Besançon. Elle propose depuis le début d'année des ateliers de "bichonnage" pour chaussures en cuir tous les premiers samedis du mois de 15h à 16h15 à Besançon. 

Développement international, éducation, citoyenneté, solidarité… L’appel à projets 2024 de la Ville de Besançon est ouvert aux associations

La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d’un appel à projets. Les associations peuvent candidater avant le 1er avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.3
nuageux
le 27/02 à 3h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
94 %