Le préfet tente de débloquer une grève des pompiers qui s'éternise à Nièvre

Publié le 13/05/2017 - 10:05
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:15

Le préfet de la Nièvre, Joël Mathurin, a sollicité ce vendredi 12 mai 2017 "une mission d'appui de l'inspection générale de la sécurité civile" pour tenter de débloquer une grève des pompiers du département qui dure depuis le 4 avril, a-t-il annoncé dans un communiqué.

PUBLICITÉ

Cette mission « permettrait d’avoir une analyse extérieure de la situation opérationnelle du SDIS (service départemental d’incendie et de secours) et permettre aux différentes parties de trouver une solution concertée », a-t-il précisé.

Les sapeurs-pompiers de la Nièvre, qui effectuent une heure de grève par jour depuis début avril, se plaignent d’un manque d’effectif, faisant suite notamment à un redéploiement des sapeurs-pompiers professionnels pour pallier un manque de sauveteurs volontaires dans des petites casernes du département.

Pour un rythme de travail préservé

Si les soldats du feu acceptent le principe d’une réorganisation à effectif constant pour l’instant, ils s’inquiètent de voir les équipages d’intervention dégarnis et demandent à ce que leur rythme de travail soit préservé, selon Fabrice Desmoulins, un porte-parole du syndicat SUD des pompiers de la Nièvre. 

« Dix postes ont été perdus en 10 ans sur un peu moins de 130 sapeurs-pompiers non-officiers » que compte le département aujourd’hui, a détaillé le responsable syndical. « Dans les années qui viennent, il faudra se débrouiller pour faire un plan d’embauches », prévient-il.

La direction du SDIS de la Nièvre n’a pas souhaité faire de commentaire.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.5
nuageux
le 16/10 à 21h00
Vent
2.955 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
50 %

Sondage