Le Tennis du Grand Besançon tourne une nouvelle page et s'active pour la saison 2020-2021 !

Publié le 29/06/2020 - 07:00
Mis à jour le 13/08/2020 - 10:22

PUBLI-INFO •

Après une année de conflits et d'incertitude au club de Tennis du Grand Besançon (TGB) à Thise, l'heure est à la réconciliation et aux projets de développement pour ses actuels et futurs adhérent-es avec tout d’abord un nouveau logo pour le club ! Les inscriptions sont ouvertes pour la saison 2020-2021 qui sera placée sous le signe de la nouveauté. Henry Goguey, président du TGB et Clément Stefanutti, secrétaire général, nous en parlent !

Depuis début 2019 et pendant plusieurs mois, le TGB, locataire du site de Thise et la Ligue de Bourgogne Franche-Comté de tennis, propriétaire des lieux, n'ont plus trouvé de terrain d'entente. La Ligue souhaitait réhabiliter le TGB pour notamment installer des bureaux et laisser quelques terrains pour le club, ce qui n'a pas plu au précédent comité. Henry Goguey, actuel président du TGB, n'a pas laissé tomber, pour continuer de le faire exister et ainsi développer de nouveaux projets avec une équipe rajeunie. Aujourd'hui, la hache de guerre est enterrée pour laisser place à une situation apaisée… "

Une équipe d'enseignants motivés !

Pour enseigner les techniques et les valeurs du tennis aux plus jeunes comme aux moins jeunes, deux enseignants proposent des cours pour tous les niveaux.

  • Qui sont-ils ?

Sébastien Tisserand, diplômé d'État , qui a mené seul la saison dernière l'école de tennis, avec grand professionnalisme.

Alain Dalmasso, qu'on ne présente plus dans le milieu tennistique bisontin : diplômé d'État supérieur, a été recruté en septembre 2019 alors qu'il travaillait au club des Pyramides à Paris. Il est venu renforcer considérablement le club et accompagner Sébastien dans le projet sportif.

Tous deux mettent en place une pédagogie adaptée à chaque apprentissage permettant d'évoluer à son rythme et pourquoi pas devenir, un jour peut-être, une championne ou un champion ! Pour Clément Stéfanutti, "l'idée du club est d'axer l'école de tennis sur un socle pédagogique et formateur".

L'avenir prometteur du TGB…

Henry Goguey et Clément Stefanutti entourés de leurs très impliqués membres du comité souhaitent dessiner l'avenir du club en alliant convivialité, loisirs et modernité. Et ainsi faire renouer les pratiquants de Tennis et des sports de raquette de manière générale avec ce club cinquantenaire qu’est le TGB.

Plusieurs projets sont sur la table :

  • La création d'un centre d'entraînement pour les jeunes avec l'objectif de "détecter les jeunes en club et proposer un accompagnement tennistique et physique", précise Henry Goguey.
  • Le développement du tennis loisir et compétition chez les dames avec notamment l'organisation de tournois multichances durant certains week-end de la saison ;
  • Relancer les activités badminton et squash ;
  • La mise en place du padel, ce sport de raquettes dérivé du tennis, se jouant sur un court plus petit. Le calcul du score est le même qu'au tennis et les balles utilisées ont une pression légèrement inférieure ;
  • Redynamiser les installations existantes, dont le club-house.

Les inscriptions pour la saison 2020-2021 sont ouvertes !

 Infos +

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Loisirs

Ski : le président de la station de Métabief préfère penser aux soignants qu’aux loisirs

Jean Castex, le Premier ministre avait confirmé l'ouverture des stations de ski, mais la fermeture des remontées mécaniques après l'allocution du chef de l'État le 24 novembre dernier. Après l'arrivée des premiers flocons dans le Doubs le 1er décembre 2020, nous avons contacté Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d'Or, vice-président du département et maire de Frasne pour connaître son avis sur le sujet...

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.03
couvert
le 04/12 à 0h00
Vent
7.66 m/s
Pression
991 hPa
Humidité
50 %

Sondage