Le wallaby de Vennes ne bondira plus...

Publié le 04/08/2017 - 15:03
Mis à jour le 17/04/2019 - 08:56

Ce vendredi 4 août 2017, le wallaby échappé depuis lundi d'un parc à Vennes a été retrouvé mort, écrasé sur la chaussée au Bas de la Chaux (à proximité de Morteau, Les Fins). Retour sur le parcours pour le moins insolite du marsupial... 

wallaby.jpg
wallaby ©Image d'illustration, Pixabay
PUBLICITÉ

Isabelle et Philippe Courtois ne sont pas des habitants tout à fait ordinaires de Vennes. Ils possèdent en effet un vaste parc animalier où évoluent de nombreuses espèces : émeus, lamas, alpagas, cochons chinois, chèvres, chinchillas, furets… Et deux wallabies. Ou plutôt, deux wallabies avant la nuit de dimanche à lundi derniers.

Car la soirée du 30 au 31 juillet 2017 a été particulièrement agitée. Le petit village du Haut-Doubs a en effet subit une « mini-tempête », explique Isabelle Courtois, jointe par téléphone.  « Le vent, très violent, a ouvert un portillon du parc qui gardait les deux wallabies ». La paire d’animaux, « très probablement affolée », a alors détruit une barrière, laissant s’échapper l’un d’eux.

Attrape-moi si tu peux

Le petit marsupial a alors commencé sa folle échappée. En découvrant sa fuite au petit matin, le couple a immédiatement débuté les recherches, aidé par les gardes forestiers du coin. Le groupe a alors suivit toute la semaine durant les traces du fugueur. Aperçu au village d’à côté, pris en vidéo par un cycliste, les indices laissés par la bête étaient multiples…

Il a même été rattrapé par sa maîtresse. « Hier, je l’ai retrouvé à dix kilomètres de chez moi. Il était à deux mètres de mes bras, mais je n’ai pas réussi à l’attraper ». La raison ? « On n’avait pas encore de fléchettes tranquillisantes. Les gardes forestiers ne s’en sont procurés qu’aujourd’hui… » se désole la propriétaire.

L’attente d’un jour supplémentaire n’a pas pardonnée. Le corps du wallaby a été découvert ce matin par un habitant du village. Le marsupial s’était fait écraser sur une route du Bas de la Chaux par un véhicule. Ce dernier ne s’est pas arrêté pour en rendre compte. « Cela fait quarante ans que je m’occupe d’animaux, ce n’est pas la première fois qu’il y en a un qui finit ainsi » tente de relativiser Isabelle, « mais c’est tout de même bien malheureux. » 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.06
ciel dégagé
le 20/07 à 0h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1014.85 hPa
Humidité
90 %

Sondage