Alerte Témoin

Les arts de la rue prennent possession de Chalon-sur-Saône à partir de mercredi

Publié le 20/07/2015 - 13:50
Mis à jour le 20/07/2015 - 13:50

La 29e édition du festival transnational des arts de la rue, qui présentera durant cinq jours plus de 160 projets artistiques, débute mercredi 22 juillet 2015 à Chalon-sur-Saône en Bourgogne.

capture_decran_2015-07-20_a_13.48.51.png
capture_decran_2015-07-20_a_13.48.51.png
PUBLICITÉ

Se présentant comme une "vitrine de la création artistique en espace public", "Chalon dans la" rue proposera 15 créations, dont trois premières françaises et une première européenne.

Seize compagnies ont été invitées pour le "in" et 135 pour la partie "off". Soit au total, 161 projets artistiques présentés cette année au public, selon les organisateurs.

Seront présentes 11 compagnies étrangères venant de Belgique, Espagne, Pays-Bas, Suisse.

Plus de 1.000 artistes animeront jusqu'à dimanche par des spectacles de théâtre de rue, de danse ou encore de cirque, en majorité gratuits, les rues de Chalon-sur-Saône, où 60 lieux de représentation seront disséminés. Les organisateurs ont souligné dans un communiqué le rôle "incontournable" pour le festival du Centre National des Arts de la Rue de la structur

L'Abattoir à Chalon, qui a apporté un soutien financier et logistique à plus de la moitié des compagnies du "in", avec également un accueil en résidence pour certaines d'entre elles. Fin mai, la Fédération nationale des Arts de la rue s'était inquiété de la baisse de "25%" des crédits accordés par la mairie de Chalon à l'Abattoir, accusant la municipalité de "délaisser la concertation sur l'avenir" de ce centre national.

En 2014, alors qu'une grève des intermittents du spectacle avait perturbé le festival, Chalon dans la rue avait attiré 252.000 spectateurs, selon les organisateurs.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.51
couvert
le 29/02 à 12h00
Vent
10.32 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
61 %

Sondage