Les Eurocks post-Covid signent leur grand retour

Publié le 28/06/2022 - 17:45
Mis à jour le 28/06/2022 - 17:57

Après deux éditions annulées à cause du Covid-19, les Eurockéennes de Belfort signent à partir du jeudi 30 juin 2022 leur grand retour avec le concert événement de Muse et une ambition, rassembler la jeunesse lors d’une 32e édition éclectique et réaliste, dans un contexte économique morose.

Le festival reprendra ses droits sur la presqu’île du Malsaucy jusqu’à dimanche pour quatre jours de festivités et une programmation largement rafraichie, avec 54 artistes, dont 45 qui ne s’y sont jamais produits. Le concert du groupe Britannique Muse, qui sortira son nouvel album Will of the people en août, et le show du chanteur belge Stromae tiendront le haut de l’affiche.

"La musique c’est la vie, la musique revient, la vie revient !" avait lancé en février le président du festival, Matthieu Pigasse, résumant l’état d’esprit des organisateurs.

Mais leur enthousiasme ne les empêche pas d’être réalistes face à une situation économique compliquée. "La capacité de reprise des festivals est freinée par le pouvoir d’achat" et "l’offre est un peu démesurée" cette année en France, car "certains producteurs, dans un optimisme un peu naïf, ont pensé que la rentrée allait se faire de manière fulgurante", constate le directeur des Eurockéennes, Jean-Paul Roland.

Contrairement aux années d’avant-Covid, où le festival affichait régulièrement complet – jusqu’à 135 000 spectateurs en 2018, année record – le rythme de vente des billets de l’édition 2022 est moins intense.

"Fête pour la jeunesse"

"Mais on arrivera à notre équilibre financier", assure M. Roland, qui estime que les "Eurocks", sacré en mars 2020 "meilleur festival" au monde aux Arthur Awards, ne font pas partie des événements les plus affectés. Pour l’édition 2022, dont le budget atteint 9,7 millions d’euros, le festival belfortain peut en effet compter sur son public, sur les subventions des collectivités, "au rendez-vous", mais aussi sur ses 140 mécènes, toujours plus nombreux à soutenir l’événement. Cette année, les organisateurs porteront une attention particulière à la jeunesse. "On ne sait pas encore si le public jeune revient dans les festivals", après deux ans de crise sanitaire, analyse le directeur. "En général on découvre le festival entre 17 et 18 ans, mais cette tranche d’âge se retrouve déjà étudiante sans avoir jamais mis les pieds aux Eurocks", poursuit-il.

Les programmateurs ont ainsi conçu la 32e édition comme "une grande fête pour la jeunesse" avec, entre autres, la scène Radar consacrée à la nouvelle scène hip hop (Thaanos, DYK, Juste Shani, Davinhor, Jok’Air, KR Malsain, Captain Roshi, Lyna Mahyem et Kodes) et la nuit électro Eurotronik (Paul Kalkbrenner, Meute, APM001, Lilly Palmer, Paloma Colombe, Paula Temple, Sherelle et U.R.Trax) organisée le samedi soir après minuit, simultanément sur les quatre scènes du site.

Objectif zéro plastique

Pour savoir comment s’adapter dans les années à venir, le festival a recruté une étudiante chargée d’observer comment réagit le public jeune pendant l’édition 2022. Mais Jean-Paul Roland n’en doute pas, "le plaisir de se rassembler restera" et "rien ne remplacera l’expérience des Eurocks" ou des grands événements similaires.

Parmi les formations incontournables se produiront le cultissime crooner australien Nick Cave, Diplo, SCH, Simple Minds, Foals, Clara Luciani ou encore les rappeurs Kaaris et Kalash Criminel. Les stars de l’électro française Bob Sinclar et Pedro Winter, proposeront "un best of de tout ce que la French Touch a fait de meilleur" et le métal sera représenté par Suicidal Tendencies ou Fever 333. De jeunes artistes prometteurs tels que Girl in red, Ziak, Wet Leg (vidéo ci-dessous), La Fève ou Ziné complètent le tableau.

Les Eurockéennes poursuivent également leur objectif "Zéro Plastique à usage unique", fixé à l’horizon 2024 : en partenariat avec la société Contigo, des gourdes en plastique réutilisables seront distribuées gratuitement aux professionnels du festival et mises en vente pour le public sur internet ou dans les bars à eau du site. Le festival teste aussi un nouveau dispositif d’écoute des festivaliers, intitulé "Listen up ! Ecoute & bienveillance".

Une soixantaine de bénévoles seront facilement identifiables sur le site et pourront inviter les personnes dans le besoin à se mettre à l’écart pour les écouter, en sécurité. Ensuite, le référent identifie "le besoin" et aiguille le festivalier vers le bon service.

(Avec AFP)

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Charles Belle, source d’inspiration pour un livre et un film…

Si le peintre franc-comtois Charles Belle s’inspire de la nature pour ses oeuvres, c’est à son tour d’être la source d’inspiration dans un livre publié le 1er avril mêlant poésie, peinture, littérature, histoire de l’art et cinéma et dans un film signé François Royet diffusé en avant-première au musée du Louvre à Paris le 13 avril. Focus.

Cumbia, hip hop, jazz electro, pop… Un jeune label sort une compilation 100% bisontine

Fraîchement créé, le label Les Disques du Crochet fondée par l’artiste bisontin Zerolex, va sortir le 3 mai 2024 une compilation musicale intitulée Mosaïque entièrement composée de projets d’artistes de Besançon pour la plupart issus du collectif La Boocle. De la cumbia au hip hop, du jazz électronique à la pop… il y en aura pour les mélomanes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.73
légère pluie
le 15/04 à 6h00
Vent
3.73 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
94 %