Les retraités dans la rue pour une hausse des pensions

Publié le 24/03/2022 - 17:49
Mis à jour le 24/03/2022 - 17:52

Environ un millier de manifestants de toute la Bourgogne-Franche-Comté s’est retrouvé ce jeudi 24 mars en début d’après-midi dans les rues de Dijon.

 © udfo-doubs
© udfo-doubs

"Ras-le-bol d'être maltraités": des retraités manifestaient jeudi dans une vingtaine de grandes villes, à l'appel de neuf organisations, pour réclamer une hausse des pensions en pleine flambée de l'inflation et à deux semaines de l'élection présidentielle.

"60 ans, ça suffit, 65 non merci !"

Un millier de personnes était au rendez-vous de la manifestation régionale à Dijon. Parmi eux, ils étaient une centaine en provenance du Doubs. Le pouvoir d'achat est au cœur des revendications du "groupe des neuf" syndicats et associations pour cette journée de mobilisation, la 12e des retraités depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron.

"Macron, rends les sous !": dans le cortège parisien, parti peu après 14h0, le message est clair et son destinataire aussi. Selon les organisateurs, 3.000 personnes défilaient dans la capitale, pour exiger comme certains un "13e mois pour les retraités".

À deux semaines du premier tour de l'élection présidentielle, et en pleine flambée de l'inflation, ils réclament un "rattrapage" de leurs pensions de retraite, qui n'ont déjà pas suivi la hausse des prix ces dernières années.

Les doléances s'étendent aussi à la présence des services publics dans les zones rurales, au coût des complémentaires santé à la prise en charge de la dépendance par la Sécurité sociale ou encore pour s'opposer à la volonté d'Emmanuel Macron de repousser l'âge du départ à la retraite à 65 ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Grand Besançon Métropole reçoit près de 2 millions d’euros pour Besançon

Pour la deuxième année consécutive, Grand Besançon Métropole va recevoir une nouvelle Dotation politique de la Ville (DPV) pour l’année 2022 dont le montant s’élève à 1.813.985 millions d’euros. Les projets prévus avec cette dotation seront soumis au vote des élus de l’agglomération lors du prochain conseil communautaire le 11 mai.

Bourgogne Franche-Comté : un dispositif d’accueil personnalisé à destination des étudiants ukrainiens 

Les étudiants ukrainiens bénéficiaires de la protection temporaire, dispositif mis en place par l’Union européenne, sont accueillis au sein des résidences du Crous Bourgogne-Franche-Comté qui a mis en place un accompagnement personnalisé de ces étudiants, a-t-on appris dans un communiqué du 5 mai 2022. A ce jour, 14 étudiants ukrainiens sont accueillis à Dijon.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.63
pluie modérée
le 25/06 à 21h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
99 %

Sondage