Mars Bleu : le dépistage du cancer colorectal c’est tous les 2 ans entre 50 et 74 ans !

Publié le 02/03/2016 - 08:34
Mis à jour le 06/03/2016 - 21:01

Le cancer colorectal est responsable de plus de 17 000 décès chaque année avec plus de 42 000 nouveaux malades par an en France. En Franche-Comté, 200 à 300 personnes meurent de ce cancer et entre 900 et 1 000 nouveaux cas sont détectés chaque année. L’ADECA-FC invite tous les deux ans par courrier les hommes et les femmes de 50 à 74 ans à consulter leur médecin traitant pour recevoir le test de dépistage. Pendant l’opération Mars Bleu, plusieurs actions sont prévues en Franche-Comté en mars 2016.

Le cancer colorectal est la troisième cause de mortalité chez les femmes et la seconde cause de mortalité chez les hommes. Les personnes concernées par le dépistage sont les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans, dits à risque moyen de cancer colorectal, c’est-à-dire sans symptôme apparent, ni histoire familiale ou personnelle d’adénome ou de cancer colorectal, soit près de 340 000 hommes et femmes en Franche-Comté. Cette tranche d’âge est particulièrement ciblée car près de 95% des cas de cancer colorectaux surviennent après l’âge de 50 ans.

Un nouveau test immunologique beaucoup plus simple

Ce nouveau test est pris en charge à 100% sans avance de frais, « simple, rapide, efficace et à faire à domicile » explique Dr Raduchan Rymzhanova, médecin à l’ADECA. Il ne nécessite plus qu’un seul prélèvement de selles contre six avec l’ancien test.  « Cela se limite à une seule manipulation des selles », précise Dr Rymzhanova. Elle indique également que ce test est plus « performant » car il a une sensibilité supérieure à l’ancien test et permet une meilleure détection des cancers et des lésions précancéreuses. Enfin, ce nouveau test est « plus fiable » grâce à l’utilisation d’anticorps, il ne peut pas être confondu avec la présence d’hémoglobine animale issue de l’alimentation comme le boudin noir par exemple. Et « la lecture automatisée de ce test permet également une meilleure fiabilité » ajoute le médecin de l’ADECA.

Depuis sa création en mai 2015, 45 000 tests ont été réalisés en Franche-Comté.

« Comme tous les tests, celui-ci ne permet pas de détecter 100% des polypes ou cancers, d’où la nécessité de bien le renouveler tous les 2 ans » ajoute Dr Jean-Pierre Hirsch. Les personnes considérées à risque élevé de cancer colorectal, soit en raison d’antécédents personnels ou familiaux, soit de maladie génétique, bénéficieront d’un suivi spécifique par des coloscopies.

Des actions fortes : une visite dans un côlon géant ! (oui oui !)

Pour rappeler l’importance du dépistage et pour présenter le nouveau test immunologique, l’ADECA-FC, en partenariat avec les acteurs de santé locaux, organise des actions de sensibilisation dans toute la région.  Lever des doutes, les craintes, les préjugés et favoriser une meilleure adhésion au nouveau test de dépistage, tels sont les objectifs de Mars Bleu pour cette édition 2016.

L’action phare de cette campagne de sensibilisation est le côlon géant qui sera présent pour la troisième année consécutive en Franche-Comté. Il s’agit d’une structure gonflable d’une longueur de 12 mètres représentant l’intérieur du côlon, permettant une information ludique et pédagogique proposée par l’ADECA FC, des médecins gastroenterologues et généralistes. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’efficacité de certains antidépresseurs remise en cause par une étude

Une étude scientifique qui ne manque pas de faire parler. L'intérêt des antidépresseurs serait remis en cause, car la dépression n'est pas liée à un déséquilibre chimique. La thèse, récemment soutenue par une psychiatre britannique, est largement contestée, mais cette polémique a l'intérêt d'illustrer les difficultés rencontrées pour comprendre cette maladie.

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Animaux et chaleur : la Ville de Besançon rappelle les bons gestes 

En période de canicule, les animaux domestiques et sauvages peuvent souffrir des températures élevées. La Ville de Besançon, dans un communiqué du 27 juillet, explique que sensibles aux variations soudaines de température, il est essentiel d’appliquer des gestes simples pour les soulager et rendre cette période plus supportable.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.97
ciel dégagé
le 11/08 à 18h00
Vent
2.95 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
26 %

Sondage