Meurtre de Pierre Nasica : Yacine Sid finit par avouer

Publié le 08/04/2013 - 16:12
Mis à jour le 08/04/2013 - 18:52

Le meurtrier présumé,  Yacine Sid, 20 ans, a fini par avouer ce  lundi 8 avril 2013 vers 14h devant la cour d'assises le meurtre de Pierre Nasica, 15 ans, en novembre 2010 à Belfort, après avoir nié en être l'auteur durant plus de deux ans. A la barre, peu avant 16h,  la mère de l'accusé a fait un malaise et  s'est effondrée...

 ©
©

assises

Lundi à 14h10, alors que les débats du troisième jour de procès reprenaient devant la cour d'assises de Vesoul, "mon client a raconté qu'il avait donné la mort à Pierre", a indiqué l'un des avocats de Yacine Sid, Me Patrick Uzan.

Selon son avocat, "il a dit s'être disputé avec Pierre et lui avoir donné des coups de couteau, sans avoir eu l'intention de le tuer. Il était dans un état second".  Les avocats de l'accusé vont demander à la cour la requalification de "l'homicide volontaire" en "coups ayant entraîné la mort, sans intention de la donner", passible de 15 ans de prison.

"Meilleur ami"

Depuis l'ouverture de son procès devant la cour d'assises, jeudi à Vesoul, Yacine Sid maintenait être innocent du meurtre de celui qu'il décrit comme son "meilleur ami". La procureure de la République de Montbéliard, Thérèse Brunisso, avait pour sa part relevé de nombreuses incohérences dans ses affirmations.

L'avocate générale, Thérèse Brunisso, avait pour sa part relevé de nombreuses incohérences dans les affirmations de l'accusé. Il était la dernière personne à avoir vu Pierre Nasica, un adolescent de 15 ans apprécié et sans problème connus, disparu le 27 novembre 2010. Son corps avait été retrouvé quelques jours plus tard dans une casemate des fortifications de Belfort.

Le verdict est attendu d'ici au vendredi 12 avril. L'accusé, un lycéen âgé de 18 ans au moment des faits, encourt 30 ans de réclusion criminelle pour homicide volontaire.

Pierre Nasica, un adolescent de 15 ans apprécié et sans problème connus, avait disparu le 27 novembre 2010. Son corps avait été retrouvé le mercredi 1er décembre 2010, dans une casemate des fortifications de Belfort.  Victime de 25 coups d'arme blanche au niveau de la tête, du cou et du thorax, le lycéen avait les mains attachées sur le devant du corps. L'arme, vraisemblablement un couteau, n'a jamais été retrouvée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Jura : quatre lycéens meurent, prisonniers de leur voiture tombée dans un lac

Quatre lycéens, trois mineurs et une jeune majeure, sont morts mercredi, restés prisonniers de leur voiture tombée dans le lac de Chalain (Jura) alors qu'ils circulaient sur une route verglacée. Un cinquième occupant de la voiture est parvenu à s'en extraire et à donner l'alerte, a précisé Lionel Pascal, procureur de la République de Lons-le-Saunier.

Féminicide rue Battant : la victime a reçu 18 coups de couteau

La vice-procureure de la République de Besançon, Christine de Curraize, a convoqué les journalistes locaux à une conférence de presse ce mercredi 19 janvier à 17h30 pour le point sur l'avancée de l'enquête du meurtre de Céline, 20 ans, morte sous les coups de son compagnon lundi dernier dans un appartement de la rue Battant à Besançon.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.61
partiellement nuageux
le 21/01 à 0h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage