Mobilité : les propositions de la Fnaut Bourgogne Franche-Comté pour le déconfinement

Publié le 08/05/2020 - 09:16
Mis à jour le 07/05/2020 - 11:04

A la suite de la période inédite que nous subissons, la mobilité devra entrer dans une nouvelle ère, selon la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (Fnaut) BFC, mais les préoccupations actuelles sont tournées vers la préparation du déconfinement en inversant les clés du transport de masse : la demande doit être régulée et l’offre malgré tout capacitaire pour limiter la menace sanitaire. La fédération lance quelques propositions pour le déconfinement, « même si elle n’a pas été consultée officiellement ».

Bus Ginko © Alexane Alfaro
Bus Ginko © Alexane Alfaro

Même si elle n'a pas été consultée officiellement contrairement aux recommandations du gouvernement, la Fnaut BFC présente ses propositions pour cette phase de transition qui peuvent se décliner dans les réseaux TER, transports urbains, bus interurbains et scolaires.

Les mesures prises par les Autorités Organisatrices des Transports et opérateurs pendant la phase de confinement ont contribué à préparer les défis d'organisation et d'inventivité dont ils doivent faire preuve afin de ne pas diaboliser les transports publics et de rétablir la confiance des usagers.

Pour ne pas diaboliser le transport public, la Fnaut BFC recommande de :

  • mettre en place dès le 11 mai une offre en matériel (rames, voitures voyageurs, bus, cars) à minima de 50% de la nominale avec desserte ferroviaire sur toutes les lignes TER (y compris relations interrégionales et transfrontalières), amplitude élargie et matériel capacitaire pour accompagner le lissage des heures de pointe et permettre le respect des gestes barrières en distanciation afin de protéger les usagers et le personnel gérer les flux dans les gares, les pôles d 'échanges, les arrêts et faire respecter le port du masque obligatoire, le personnel dédié devant conseiller, orienter et rappeler les règles
  • désinfecter d 'une manière régulière et le faire savoir les véhicules de transport, zones d' attente, stations de bus et car et leurs équipements
    mettre à disposition du gel hydroalcoolique et, le cas échéant, des masques

Pour rétablir la confiance des usagers, la Fnaut BFC propose de :

  • faire connaître des plans de transport (circulations et horaires) au moins hebdomadaires pour permettre aux usagers de planifier leurs déplacements
  • adapter l'offre aux besoins des usagers (fréquences, horaires, correspondances) et donner la priorité aux abonnés si taux d' occupation trop élevé au départ
  • communiquer par tous moyens sur l' offre en dessertes et la prévention sanitaire
  • décliner les mesures commerciales sur les abonnements et remboursement de billets
  • ne pas mettre en place la réservation dans les TER
  • rouvrir les guichets SNCF et salles d'attente, ainsi que les boutiques des réseaux urbains

Si la FNAUT BFC est favorable à l'expérimentation de l'urbanisme tactique qui consiste à aménager des pistes cyclables provisoires mais sécurisées, « l'étalement nécessaire du retour des usagers dans les transports publics afin d'assurer la sécurité sanitaire ne doit pas favoriser le retour à la voiture individuelle qui serait contre-productif pour la sécurité routière et l’environnement".

Pour la fédération, les mesures prises par les autorités organisatrices et les opérateurs auront une influence décisive sur le comportement des usagers dans la phase de déconfinement.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Circulation place Leclerc : c’est quoi cette pagaille ?

Cela fait quelques jours maintenant que la circulation au niveau de la place Leclerc à Besançon est devenue un enfer pour la plupart des conducteurs contraints d’emprunter cet axe aux heures de pointe. Alors quelles peuvent bien être les raisons d’une saturation aussi soudaine ? On a posé la question à Marie Zehaf, conseillère municipale de la Ville de Besançon déléguée à la voirie.

De nouvelles bornes électriques à charge rapide à la concession Chopard de Besançon

En présence du directeur de Peugeot Besançon Ludovic Mateo, de monsieur Laurent Charbois, de la maire de Besançon Anne Vignot et d’un représentant de la marque Electra Thomas Sarrazanas, le groupe Chopard a inauguré ce jeudi 6 juin 2024, l’installation d’une nouvelle station de super-chargeurs Electra chez Peugeot Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.93
couvert
le 17/06 à 0h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
95 %