Mystérieuses guirlandes de culottes à Poligny : des collégiens avouent...

Publié le 19/02/2018 - 11:22
Mis à jour le 20/02/2018 - 09:28

Depuis trois semaines, la ville de Poligny dans le Jura se réveillait avec de mystérieuses guirlandes de slips et de culottes dans ses rues… des collégiens ont avoué lundi 19 février 2018 en être les auteurs dans le cadre d’un exercice scolaire. 

 ©
©

Blague potache, oeuvre artistique ou revendication politique... des hypothèses diverses et variées avaient été émises sur la raison de ces apparitions nocturnes de sous-vêtements masculins et féminins dans la ville. Une décoration incongrue relatée par beaucoup d'internautes et dans nombre de médias nationaux et régionaux

"But pédagogique et scolaire"

Les élèves d'une classe de 4e du collège Notre-Dame-de-Poligny ont finalement levé le mystère lundi expliquant que ces "fameuses guirlandes ne sont porteuses d'aucune revendication, et ont été posées dans un seul but pédagogique et scolaire".

L'idée leur en est venue dans le cadre d'un travail scolaire à propos des notions de désinformation et de rumeur urbaine. "Nos actions pirates n'avaient d'autre but que de susciter des réactions, à partir desquelles nous avons écrit un spectacle", expliquent les collégiens dans un message relayé par l'auteur et comédien Nicolas Turon, initiateur du projet. "Il s'agissait aussi pour nous d'éprouver la force de répercussion des, médias", disent-ils à propos de cette initiative qui a été menée avec la complicité de la mairie et de France Bleu Besançon.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.24
légère pluie
le 24/05 à 12h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
64 %