Alerte Témoin

Naissance d'un bébé Langur de François à la Citadelle de Besançon

Publié le 03/05/2020 - 11:31
Mis à jour le 03/05/2020 - 11:36

C'est l'info "sans Corona" de la semaine à Besançon ! Au tout début du confinement, un bébé Langur de François est né le 18 mars 2020 à la  Citadelle de Besançon. "Ce jeune mâle est le premier de son espèce à voir le jour" au jardin zoologique de Muséum bisontin.

Le secteur des primates du Muséum de Besançon abrite plus de 23 espèces. Il se compose d’une singerie qui héberge des tamarins, des langurs, des siamangs et des lémuriens en voie de disparition, et des enclos végétalisés où évoluent des espèces de taille moyenne présentées en fonction de leur répartition géographique : colobes guéreza (Afrique), gibbons (Asie), saïmiris et sakis à face blanche (Amérique du Sud).

"Il s’agit d’une naissance exceptionnelle pour ces primates dont il ne subsisterait que 2000 individus dans la nature, et 133 en institutions zoologiques dans le monde" indique ce 27 avril 2020 la Citadelle de Besançon.  Un espoir pour cette espèce, menacée par la destruction de son habitat naturel pour l’agriculture, l’exploitation minière ainsi que la chasse alimentant la pharmacopée chinoise traditionnelle.

Il s’agit de la quatrième naissance de Langur de François – du nom d’un consul de France en poste dans le sud de la Chine au 19e siècle – en Europe, et la cinquième dans le monde.

29 parc zoologiques - dont 8 en Europe - accueillent le Langur de François

Le Muséum de Besançon est le seul en France à présenter ces Langurs. "Le Muséum de Besançon s’est spécialisé au cours de ces dernières années dans la reproduction d’espèces
rares et menacées
" précise la Citadelle de Besançon qui rappelle que 70 % des espèces présentées au Jardin zoologique sont élevées dans le cadre de programmes d’élevage européens ou internationaux (EEP), créés pour la sauvegarde des espèces animales en danger.

Info +

Le Muséum de Besançon présente une famille composée d’un couple reproducteur de Langur de François : Ping, femelle âgée de 5 ans, et Johan, âgé de 15 ans, tous deux nés au Royaume-Uni et arrivés à la Citadelle respectivement en 2018 et 2012.

La gestation de cette espèce dure de 160 à 190 jours. À la naissance, le bébé arbore un pelage roux, qui disparaîtra après quelques semaines pour devenir aussi noir que celui de ses parents. Il deviendra reconnaissable à sa bande de poils blancs ressemblants à de longs favoris.

À l’état sauvage, cette espèce vit dans les collines karstiques de la région du sud-ouest de la Chine jusqu’au nord-est du Vietnam. Ils vivent en bande d’une douzaine d’individus en moyenne, dirigée par les femelles, qui élèvent les jeunes ensemble. Ils vivent dans des grottes creusées par les pluies dans les falaises de calcaire, et se nourrissent essentiellement de feuilles, bourgeons, écorces et racines.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.8
ciel dégagé
le 31/05 à 3h00
Vent
2.61 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
52 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune