Nitrates, pesticides, microbiologie : quelle est la qualité de l'eau près de chez vous ?

Publié le 07/07/2022 - 16:10
Mis à jour le 07/07/2022 - 12:06

L'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté vient de publier son bilan sur la qualité de l’eau de consommation humaine en 2021. Turbidité, pesticides, nitrates : les résultats en cartes...

En Bourgogne-Franche-Comté, l’approvisionnement en eau est assuré par près de 2 000 unités de distribution dont 80% sont des unités de petite taille alimentant moins de 1 000 habitants. Selon les données relevées par l'agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté, 97% des habitants de la région sont alimentés par une eau “de bonne qualité”.

Pour l'ARS, ce sont généralement les petites unités de distribution qui délivrent une eau de moins bonne qualité. "Les chiffres sont en progrès" note toutefois l'agence. En 2018, 74 collectivités étaient touchées par une eau qui ne respectait pas les normes contre 40 en 2021.

Cependant, près de 17% de la population était desservie par une eau contenant un taux de pesticide trop élevé. Des restrictions de consommation de l’eau ont été soumises à plus de 2.500 habitants et continueront d’être administrées aux collectivités les plus touchées.

La synthèse du bilan 2021 de l'ARS

Un peu plus de 93% de la population a été alimentée par une eau de bonne qualité vis-à-vis de la turbidité (teneur de l’eau en matières qui la troublent), chiffre en retrait au regard des améliorations constatées les années précédentes (98% en 2020), mais qui s’explique, au moins en partie, par un mois de juillet 2021 particulièrement pluvieux.

Sur les nitrates, dont la limite de qualité réglementaire est fixée à 50 mg/L, plus de 99% de la population régionale a été alimentée par une eau dont la teneur moyenne en nitrates respectait cette norme.

Pour autant, 26 unités de distribution présentent encore des dépassements de la limite de qualité nécessitant la mise en place d’actions préventives et curatives d’amélioration de la qualité de l’eau.

En 2021, un peu plus de 17% de la population de Bourgogne-Franche-Comté était desservie par une eau pouvant présenter une teneur excessive en pesticides et/ou métabolites pertinents de façon ponctuelle ou récurrente. Des restrictions de consommation de l’eau ont été prononcées pour un peu plus de 2 500 habitants.

Depuis 2018, l’ARS a complété la liste des pesticides recherchés dans l’eau destinée à la consommation humaine avec une liste de nombreux métabolites, produits de dégradation et de réaction.

Enfin, s’agissant de la dureté de l’eau, qui n’a pas d’impact direct sur la santé, mais sur les canalisations, les résistances des appareils électroménagers et les équipements sanitaires, à noter que près de 80% de la population de la région a été alimentée en 2021 par une eau dure ou très dure (sous-sol calcaire).

Qualité de l'eau en Bourgogne Franche-Comté : les cartes de l'ARS

Cliquez sur les cartes pour les agrandir

Dureté de l'eau © ARS Bourgogne Franche-Comté

Protection des captages

L’action de l’ARS porte également sur la protection des captages d’eau des collectivités, dont la progression est lente, mais continue.

À l’échelle régionale, fin 2021, plus de 86% des captages bénéficient ainsi de périmètres de protection déclarés d’utilité publique, un chiffre en progrès de plus de 7 points en 4 ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ?

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.47
légère pluie
le 17/04 à 15h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
89 %