Le No Logo Festival se lance ce soir !

Publié le 10/08/2018 - 15:46
Mis à jour le 10/08/2018 - 15:51

La 6e édition du No Logo Festival se tient les 10, 11 et 12 août 2018 sur les planches des Forges de Fraisans (Jura). Plus de 42 000 festivaliers viennent écouter de nombreux artistes ce week-end, parmi lesquels Julian Marley, Groundation, The Wailers, Sly & Robbie et de nombreux autres...

samory
samory
PUBLICITÉ

Trois scènes sont mises à la disposition du public : la grande scène et Y. Carou, la Dub Factory et la scène camping, pour quarante concerts « dans une ambiance conviviale, chaleureuse, éthique et respectueuse de l’environnement. »

Artistes de la Grande scène :

Marcus Gad

Issu des terres multiculturelles de la Nouvelle Calédonie, Marcus Gad incarne le renouveau d’un reggae roots méditatif et engagé mettant en lumière la culture si singulière de cette petite île du pacifique. Après quatre années de voyages qui ont nourri son travail, deux EP et deux tournées, Marcus Gad connaît un succès unanime qui le porte dans la création de son premier album officiel “Chanting” sorti en avril 2017. Chargé de symboliques, cet album est une parfaite introduction au vaste univers artistique de Marcus Gad : une touche de musique aborigène, une pincée d’instruments indiens accompagnés de mantras millénaires, le tout saupoudré de teintes soul. La profondeur de la voix lead et des choeurs, tout comme les mélodies hypnotiques du chanteur lient harmonieusement toutes ses inspirations pour former une oeuvre à la fois riche et dotée d’une forte identité. Marcus Gad s’appuie sur la puissance du reggae pour développer des thématiques profondes, ouvrir l’auditeur à de nouvelles réflexions, à l’heure où de grands défis s’imposent à l’Humanité. Plus que de la musique, son oeuvre invite à vivre une expérience sensorielle dépaysante et inédite à découvrire sur la grande scène du No Logo.

Pierpoljak

Après plus de vingt ans à balader ses riddims, Pierpoljak, celui qu’on surnomme aussi “l’enfant terrible du reggae Français” continue de voguer sur l’horizon du reggae. Il viendra présenter son onzième album, Chapeau de paille, sorti en février 2017, sur la scène du No Logo. Ce dernier opus convoque le soleil, la mer et les musiques jamaïcaines. Après vingt ans de carrière, propulsée par de célèbres titres comme “j’sais pas jouer” qui ont fait chanter les foules, le chanteur a toujours autant la pêche et saura enivrer le public du No Logo ! L’artiste s’est de nouveau entouré d’excellents musiciens comme le duo TNT ou encore Kubix pour réaliser ce dernier album qui s’ouvre sur le puissant titre “Rocksteady”. Pierpoljak nous propose une musique décomplexée, sans barrière, sans tabou à découvrir ou redécouvrir sans modération.

Horace Andy

Horace Andy, originaire de Kingston, est propulsé en tête des charts avec la sortie de son titre « Skylarking ». Il choisit son pseudo en référence à l’un de ses artistes préférés : Bob Andy. En 1985, il s’installe en Angleterre ou?la chance lui sourit quand Massive Attack le sollicite en 1990 pour poser ses vocaux ae?riens sur leur production trip hop. La contribution d’Horace Andy au succe?s de Massive Attack n’est pas mince, le titre « Angel » en 1998 est une version de son titre « You Are My Angel » des anne?es 1970. Fort de cette collaboration Horace Handy sort notamment en 2002 Mek It Bun qui rencontre un honne?te succe?s et lui permet de se produire re?gulie?rement en tourne?e et dans les festivals, succe?s confirme?en 2007 avec Livin’ it Up. En 2013, des talents du remix comme Rob Smith ou Oliver Froste s’emparent des titres d’Horace Andy pour en proposer des versions dub, drum and bass, ou trip hop sur l’album Broken Beats. Très attendu par le public du No Logo en 2017, il avait dû annuler sa venue pour des raisons personnelles et tenait à honorer les festivaliers de sa présence cette année.

Calypso Rose

Originaire des Antilles, Calypso Rose a rencontré le succès hors de son île à plus de 70 ans, avec la complicité d’un producteur de choix : Manu Chao. Ensemble, ils ont présenté une pépite discographique chaleureuse qui exulte de la joie de vivre de la chanteuse antillaise. Calypso Rose incarne aujourd’hui un genre à part entière et n’en finit pas de conquérir les oreilles et de faire bouger les hanches du public à travers l’Europe. Et il faut dire que c’est véritablement sur scène que son art se déguste le mieux : la “Calypso Queen” n’en finit pas d’ensoleiller les coeurs ! On attend avec impatience la sortie de “So Calypso” son dernier album qui sera dans les bacs le 18 mai prochain que le public du No Logo aura le plaisir de découvrir cet été !

Fat Freddy’s Drop

Fat Freddy’s Drop est originaire de Wellington, en Nouvelle-Zélande. Le groupe comprend le DJ et producteur Fitchie (né Chris Faiumu), le joueur de claviers Dobie Blaze (Iain Gordon), le chanteur Joe Dukie (Dallas Tamaira), le guitariste Jetlag Johnson (Tehimana Kerr) et une section de cuivres (trompette, saxophone, trombone). Cette formation mélange allègrement jazz, funk, dub, reggae et soul. Le groupe prend le meilleur de chacun de ces styles pour en livrer une synthèse fraîche, moderne et diablement originale. Une fusion personnelle des genres qui leur a permis de récolter de nombreuses récompenses dans leur Nouvelle-Zélande natale (dont un Grammy Award), devenant un groupe-culte dans ce pays et donnant des tournées à travers le monde. Mais Fat Freddy’s Drop est avant tout un groupe de scène. Chacun de leurs concerts est unique grâce à leurs improvisations constantes qui emmènent chaque chanson dans une supernova mystique et bienheureuse !

Julian Marley

Julian Ricardo Marley, de mère anglaise, grandit entre l’Angleterre et la Jamaïque. Formé à la musique dès sa plus tendre enfance, il marche, tout comme ses frères, sur les traces de son père. À la fois claviériste, batteur, bassiste et guitariste, il ne se limite pas qu’au reggae et aborde d’autres styles comme le jazz, le blues ou encore le hip-hop. En 1989, il s’implique dans la création de la maison de production « Ghetto Youths Crew » en compagnie de ses frères Ziggi, Stephen et Damian. Dès 1992, il part vivre en Jamaïque et commence à travailler avec les plus grands musiciens reggae de l’île tels que Aston « Family Man » Barrett, Earl « Wire » Lindo, Tyrone Downie, tous anciens membres des Wailers, le groupe fondé en 1962 par Bob Marley, qui le suivront de 1974 jusqu’à sa mort en 1981. Présent pour la toute première édition du No Logo en 2013, il revient en force cette année pour le plus grand plaisir du public !

Hilight Tribe

À l’aube d’une nouvelle ère, Hilight Tribe brise les frontières avec leur Live Natural Trance 100% explosif qui déchaîne les dancefloors de France et d’ailleurs. Depuis plus de 10 ans, la «Tribe» répand le message de la Natural Trance à travers un mode de vie proche de la Terre et conscient des technologies actuelles. Avec 6 albums, 4 clips et 500 concerts à leur actif, les Hilight Tribe innovent dans un son electro-instrumental où fusionnent Guitare, Basse, Batterie, Voix Congas, Djembé, Didgeridoo et autres percussions ou instruments à cordes originaires des quatre coins du monde. Après avoir conquis le public en 2013, Hilight Tribe revient sur les planches de la grande scène retrouver le public du No Logo po

Volodia

Volodia, jeune artiste montant de la scène Hip- Hop/Reggae, use depuis plusieurs années maintenant les planches des salles aux quatre coins de l’Hexagone. Qu’importe la rythmique, le lieu ou les circonstances qui l’amènent à chanter, Volodia, véritable caméléon vocal, se plait à expérimenter les styles et se montre à son avantage dès qu’il s’empare d’un micro. Fort de cette expérience et après une tournée en automne 2017 avec Danakil, Volodia, sera cet été sur la scène du No Logo Festival pour présenter son premier album solo «Un Pied sur Terre».

Samory I

On l’avait vu débarquer fièrement avec l’excellent Rasta Nuh Gangsta en début d’année 2017, Samory I confirme tout l’espoir que l’on plaçait en lui avec un album complet à l’image de ce single : un son lourd, décontracté et particulièrement bien produit, une voix identifiable hors du commun et une écriture à la fois sage et aiguisée à venir découvrir sur la scène du No Logo Festival.

Havana Meets Kingston

Ce sont deux univers tellement différents et pourtant si proches. Deux îles, deux histoires passionnément liées à la musique, et deux peuples qui vivent encore et toujours à travers elle. Deux nations issues de la migration des hommes, de la mixité et du mélange, qui prouvent à quel point cela nous rend plus riches, plus forts et plus créatifs ! C’est en tout cela que le projet « HAVANA MEETS KINGSTON » est unique, jusqu’à aujourd’hui personne n’avait encore enregistré un tel album ! Ainsi se rencontrent SLY & ROBBIE, BONGO HERMAn, « BOPEE » ANDERSON, ERNEST RANGLIN, ROLANDO LUNA & BARBARITO TORRES du BUENA VISTA SOCIAL CLUB, LOS VAN VAN, HAVANA CULTURA et beaucoup d’autres. Un échange intergénérationnel et culturel historique ! Les frontières s’ouvrent, encore une fois grâce à la musique.

Soviet Suprem

Depuis leur premier album (« L’internationale » en 2014), le Soviet Suprem (John Lénine et Sylvester Staline) a enchainé quatre années de campagne intensive et plus de 200 meetings à travers l’hexagone et le monde entier (Festival Solidays à Paris, Paléo en Suisse, Sziget en Hongrie, So French So Chic en Australie, etc). Le nouvel album intitulé MARX ATTACK sera suivi d’une nouvelle tournée. Ceux qui pensent que la Coupe du Monde de Football en juin sera l’évènement fort de l’année en Russie se trompent : 2018 sera l’année soviétique ! Les marxiens débarquent de la planète rouge pour conquérir le No Logo !

Protoje & the Indiggnation

PROTOJE est considéré comme l’un des précurseurs du mouvement jamaïcain « Reggae Revival ». Accompagné par son backing-band THE INDIGGNATION, cet auteur-compositeur talentueux affirme son côté dissident, et assume sa responsabilité envers la société via les messages diffusés dans ses paroles, impliqués selon lui par sa position d’artiste. Avec trois albums à son actif, PROTOJE n’a de cesse de se renouveler et de bousculer le monde du reggae tout en élargissant considérablement sa notoriété sur la scène internationale. Protoje revient retrouver le public du No Logo Festival en 2018 avec son nouvel album, après avoir fait sensation sur nos planches en 2015.

Mellow Mood

Impossible de parler de reggae «made in Italie» sans évoquer les Mellow Mood ! Avec leur new roots énergique et militant, ils ont déjà séduit le public aux quatre coins de la planète et fait le buzz sur le net avec plus de 22 millions de vues pour leur vidéo Dance Inna Babylon. Le phénomène Mellow Mood n’a pas fini de faire parler de lui puisqu’ils viennent de frapper très fort avec la sortie de leur troisième album “Large” début avril. Ces nouvelles sonorités n’ont pas fini de faire danser le public du No Logo cet été !

 

City Kay

Avec STRANGE THINGS, le groupe rennais intègre un noyau Roots Vintage dans une production Electro Pop contemporaine : les références à l’âge d’or du Reggae côtoient nappes atmosphériques, beats électro, textures et claviers minimalistes inspirés de l’Ecole New Yorkaise. A l’instar de l’abstract Hip-Hop, on peut parler d’Abstract Roots.Les 6 musiciens proposent beaucoup de nouveautés, sur cet album, et c’est avec plaisir qu’on retrouve le timbre et la voix polymorphe de Jay Pharaoh, aussi à l’aise en spoken word et rap qu’en vocaliste ! Ce vent de nouveauté qui avait conquis les Trans Musicales de Rennes, le Printemps de Bourges ou encore le Nancy Jazz Pulsations est prêt à déferler dans vos esprits.

Might Diamons

Les Mighty Diamonds constituent un trio vocal de premier plan dans l’histoire de la musique jamaicaine. Inchangé dans sa formation, le trio se compose de Donal Shaw (aka Tabby), Fitzroy Simpson (aka Bunny) et Lloyd Ferguson (aka Judje). Piliers du studio Channel One dans les années 70, les Mighty Diamonds ont longtemps travaillé avec les Revolutionnaries, le backing-band de Channel One, qui comptait dans ses rangs Sly & Robbie, entre autres. Après avoir enchaîné les tubes dans leur période roots – notamment pour le compte de Virgin, les Mighty Diamonds ont évolué vers le Dancehall au début des années 80, prenant le tournant du reggae numérique. Toujours en activité, toujours unis, toujours militants, les Mighty Diamonds continuent à tourner et à enregistrer, entretenant ainsi leur légende.

Sly & Robbie and the Taxi Gang

Sly & Robbie and The Taxi Gang invitent pour une date exclusive en France Johnny Osbourne, Bitty McLean et Junior Natural pour partager ensemble la scène du No Logo Festival.

Sly et Robbie, surnommés les Riddim Twins, sont peut-être les premiers architectes du son moderne de la musique jamaïcaine. S’appuyant sur les pierres angulaires de Studio 1 et d’autres pionniers de l’industrie de l’enregistrement jamaïcaine, Sly et Robbie sont devenus la force motrice du son légendaire du canal 1 qui a dominé le reggae à la fin des années 70 et au début des années 80. Leur travail extraordianire de jeu et de production ont également honoré les albums de nombreux artistes internationaux comme Bob Dylan, Grace Jones, Joe Cocker, No Doubt, les Fugitifs, Serge Gainsbourg, Sinead O’Connor, The Rolling Stones, et d’innombrables autres.

Skarra Mucci & Dub Akom

SKARRA MUCCI est originaire de Kingston et enregistre son premier morceau à l’âge de 9 ans pour le célèbre producteur Harry J. L’artiste va ensuite enchaîner les sound systems en Jamaïque. Fin des années 1990, l’aventure musicale pousse le Jamaïcain à venir en Europe. Puis vient le succès en solo sur la scène allemande avec la sortie de son premier album « Rise & Shine» en 2008. Depuis, Skarra Mucci a enregistré un nombre impressionnant de featurings avec des artistes comme Beenie Man, Dub Inc’, Yaniss Odua ou encore Horace Andy. Avril 2018, marque le retour discographique de skarra avec son album de featurings “Skarra Mucci & The One Love Family”, et une collaboration scénique est née avec le groupe Dub Akom qui l’accompagne sur toutes les dates de cette nouvelle tournée dont le No Logo Festival.

Panda Dub

Monumental ! C’est le mot qui vient en te?te lorsque l’on e?voque la carrie?re de Panda Dub qui n’a de cesse de rebondir de tracks tonitruants en tourne?es triomphales depuis 2007. Panda Dub dont l’ascension constante lui aura permis de devenir l’un des talents les plus su?rs de la sce?ne Dub hexagonale, revient en 2018 avec un tout nouveau show intitule?Circle Live. Sublime?par une sce?nographie unique compose?e de cercles lumineux, le spectacle offre un rayon infiniment variable de basses et d’influences. Avec ce nouveau live visuel, Panda Dub nous transporte dans ses sphe?res sonores. L’e?nergie circule, en cercle, sans fin.

Groundation

Après 3 ans d’absence, Groundation revient en exclusivité pour un concert au No Logo Festival. Groundation est l’un de ces groupes complètement intégrés dans l’évolution extraordinaire de cet écosystème musical. Ancré dans la culture reggae jamaïcaine, Groundation y intègre avec subtilité les harmonies, les rythmiques et les éléments d’improvisation propres au Jazz, apportant un souffle nouveau aux deux styles. Comme un journaliste a pu le souligner, la musique de Groundation est au croisement du reggae et du jazz, comme si Burning Spear rencontrait John Coltrane.

Biga’Ranx

Jeune prodige du ragga dub français, BIGA*RANX, est influencé par la culture jamaïcaine et par les artistes SUPER CAT, ALTON ELLIS, VYBZ KARTEL. Il commence alors à tourner avec BANDALERO SOUND SYSTEM qu’il a créé avec son frère et le collectif ONDUBGROUND. C’est à Londres qu’il va découvrir la pluralité de la scène électro underground anglo-saxonne : drum’n’bass, dubstep… Sa collaboration avec JOSEPH COTTON, « Air France Anthem» fait le buzz et dépasse les frontières françaises. Sous le nom de TELLY, il s’essaie aussi avec succès au beatmaking et franchit un nouveau cap dans ses expérimentations. Avec 1988, son dernier album sorti en Juin 2017, ce n’est rien de moins qu’un genre nouveau qui naît et que BIGA*RANX baptise « VAPOR REGGAE ». Plus posé, digital, psychédélique et « nuageux », l’univers de BIGA*RANX se réinvente pour mieux nous happer. BIGA*RANX proposera une carte blanche exclusive spécialement pour le No Logo et invitera BIG RED (Raggasonic) & BRIGANTE CREW à la rejoindre sur scène.

Artistes de la Dub Factory :

Dub Master Clash

No Logo confie les clés de sa deuxième scène alias «Dub Factory» au collectif Dub Master Clash pour trois soirées de pur sound system. Avec en exclusivité un Clash pur et dur le samedi soir. Le concept du Clash : les artistes mixent en live leur propres productions, qui sont aussitôt remixées “live & direct” par leur “adversaire” ce qui donne des versions inédites que vous n’aurez l’occasion d’entendre nulle part ailleurs ! Le tout sonorisé par Clear Sound! Le crew Dub Master Clash est composé de : Roots Raid (Odgprod), Anti-Bypass (Dub Addict), Fabasstone (Dub Invaders, High Tone), et Dub Shepherds.

ODGProd DJ Set

ODGProd Dj Set est une sélection des meilleurs morceaux sorti sur le label ODGPROD. Panda Dub, Ondubground, Mahom, Tetra Hydro K.. la liste est longue et remplie de pépites remixées spécialement pour l’occasion ! Rythmé par des interventions au mélodica, le set balaye tout les styles de dub et reflète l’émulsion des productions française.

Massive Dub Corporation

« Massive Dub », c’est la rencontre de 6 passionnés de musique. Leur style se construit sur les bases d’un dub très varié, influencé par les genres Roots Reggae, Dub-stepper, Dub instrumental percutant et Jazz. Leur recette : un dub original, rythmé par des basslines puissantes et énergiques, teinté de sonorités jazz. En Octobre 2017, le groupe sort son 1er album concept entre le Dub et le Jazz « L’horizon des événements » chez Warooba, en co-prod avec ODG.

Bass Trooperz

Bass Trooperz est un projet exclusif de dub stepper voyageant vers les galaxies du roots, de l’électro et de la bassmusic. Né de la rencontre et l’amitié entre Ashkabad et Mahom, Bass Trooperz est un projet à part entière qui se nourrit de leur envie commune de proposer un live intergalactique. Montez à bord de leur vaisseau spatiale pour un voyage cosmique entre ombres et lumières.

Art-X

Deux membres du Dub Master Clash joueront en compagnie de Art-X sur la scène de la Dub Factory. Jahno – French Riddim Maker, amoureux du dub originel des grands Tubby et autres Lee Perry….. Et The Dub Shepherds – spécialistes dans l’art de mixer leurs propres productions en live et en analogique. Un live mêlé aux mélodies du compositeur, claviériste et joueur de melodica Art-X. Originaire de Tours, il créé le groupe Ondubground avec son frêre. Ensemble, ils sortiront plus de 15 albums et EP, en collaborant avec des artistes comme Biga Ranx ou Brother Culture. Un second opus, constitué de reprises de grands classiques du reggae, permet d’apprécier toute la beauté et la spiritualité de ce bel instrument qu’est le melodica.

Roger Robinson feat Disrupt

Le poète de la dub Roger Robinson, qui a grandi à Trinidad et vit depuis plus de vingt ans à Londres, est connu par beaucoup pour être la figure de proue de King Midas Sound grâce à sa voix particulière. Ce n’est pas un hasard si on le compare au poète et musicien de reggae Linton Kwesi Johnson. Tout comme lui, Robinson associe musique dub, poésie et critique de la société. En collaboration avec Disrupt, Robinson a sorti en 2015 l’album « Dis Side Ah Town » sur le label de DigiDub Jahtari, sur le thème des émeutes qui ont ébranlé Londres en 2011. Les productions puissantes de Disrupt s’accordent parfaitement au style de Roger Robinson, qui jongle entre le chant et le spoken word.

Bush Chemists

Littéralement Alchimiste de la brousse, le sound-system Bush Chemists, lorgne vers un dub à la fois pesant et rapide. Leur manière de procéder détonne dès les premières apparitions scéniques. Utilisant les techniques propres à King Tubby, ils intègrent à côté des éléments acoustiques traditionnels, des sons high-tech tirés des groovebox et autres expandeurs. Préfigurant les évolutions du dub des années à venir, les Bush Chemists se classent dès ce moment parmi les compositeurs de dub les plus iconoclastes. Les Bush Chemists sont aujourd’hui à la tête d’un dub versatile et changeant, tissant un pont entre les diverses écoles du dub actuel.

Sak-Dub-I

SAK-DUB-I est producteur de DUB à Osaka, au Japon. Il produit des Dub Tuff & heavys, seulement sur son synthétiseur korg electribe emx. En Live sur scène, Sak Dub I mixe ces productions live. certains morceaux du producteur nippon sont sortis des labels Steppa Records, de Skank lab Records. Son style est basé sur un mélange entre la basse lourde, des riddim ruff & tuff. style samouraï original à découvrir d’urgence sur la scène de la Dub Factory !

Paolo Baldini feat Forelock

Paolo Baldini est l’un des producteurs les plus importants de la musique reggae européenne. Avec sa session DubFiles, le public de la Dub Factory aura la chance d’assister à un live doublé avec la crème du chant italien – les frères jumeaux Mellow Mood, leur bassiste Giulio et Forelock. Son projet DubFiles avait officiellement débuté début 2013 et consistait à l’origine en une série de vidéos en ligne, documentant ce qui se passe à l’intérieur de « Alambic Conspiracy» le studio de Baldini. Des centaines de milliers de vues plus tard, il était temps de transformer ces vidéos en un véritable album, mettant en vedette des artistes italiens comme Mellow Mood, et Forelock.

Dub Invaders feat Sir Jean

C’est au court d’un CLASH que se rencontreront les membres du Dub Master Clash et Dub Invaders. Le principe étant de se remixer les uns et les autres. Ils seront accompagnés du chanteur SIR JEAN qui posera sa voix et ses textes en direct sur la Dub Factory.

Activistes de la scène dub depuis le début des années 2000, High Tone a su faire évoluer sa musique au fil des albums, prêt à s’affranchir de ses propres codes pour créer un son hybride et actuel. Créé en 2009 à l’occasion de la sortie d’un premier album — ‘Wake The Town & Tell The People‘ — et d’une tournée dédiés au soundsystem, l’entité Dub Invaders permet aux membres du groupe de renouer avec l’esprit originel d’une culture qui les a forgés. En 2012, un second album (double LP) truffé de featuring de choix (El Fata, Zeb Mc queen, Solo Banton, Echo ranks) et Dub Addict, suivie de quelques dates internationales.

Wicked & Bonny

Parfois Wicked – parfois Bonny ! Deux mots représentant leur propre style de musique ! Ce très jeune projet a débuté en 2014 – dans un studio à Silandro, Bolzano (Italie) Aucune règle dans leur musique composée de Straightbase Dubs digitaux d’une manière analogique et brute, une voix pleine d’âme et polyvalente et beaucoup de delays, de sirènes et d’effets live sans fin, produit pour un tour d’horizon agité les week-ends sur Soundsystem Sessions et Festivals européens ! Wicked & Bonny, c’est la crème de la crème du Dub underground Italien !

Bisou vs Rakoon

Bisou Versus Rakoon, est une création réalisée à l’occasion de la Dub Factory par Dub Master Clash pour le No Logo Festival 2018. C’est la rencontre de deux des artistes les plus prometteurs de la scène Dub actuelle. A ma droite Rakoon, une bête de scène qui ne se nourrit que de rythmes trance, de guitare rock, d’accents psychédéliques et de structures pop. A ma gauche Bisou, porteur d’un univers si particulier où les styles se mélangent avec subtilité, où les mélodies entêtantes vous envoient dans le cosmos. Compositeurs et showmans assurés, Bisou et Rakoon cous délivreront un Clash Live digne des soirées Dub Master Clash.

Joe Pilgrim

C’est maintenant au tour de Fabasstone et Rootsraid, également membres du Dub Master Clash de rencontrer Joe Pilgrim. Cette fois-ci, on vous propose un mélange entre l’univers puissant, sombre et mystique du bassiste de High Tone, Fabasstone, et les sonorités modernes, de groove et d’effets psychédéliques vintages posés par Rootsraid. Le tout sera accompagné par la voix aux influences reggae roots de Joe Pilgrim. Après des collaborations avec High Tone, Kaly Live Dub, Kanka, Mayd Hubb ou Panda Dub, c’est aujourd’hui l’excellent groupe The Ligerians qui l’accompagne pour mettre en musique son message de paix à l’aide d’un roots puissant, précis et méditatif. S a voix mélodique résonne à l’effigie des chanteurs reggae dub des années 60’ & 70’. Ses compositions, sont une ode à la liberté et à la paix.

OBF feat Charlie P

O.B.F a pris l’habitude de brouiller les pistes et de casser les codes musicaux et ce n’est pas nouveau. Loin de se reposer sur le dub qui fait sa notoriété, Rico explore cette fois des pistes en compagnie de l’un de ses chanteurs fétiches. Présenté comme la « bande originale » de la vie de l’anglais Charlie P dans le fond, Ghetto Cycle ressemble à une synthèse de ce que l’underground anglais fait de mieux, dans la forme. L’album est, en gros, divisé en trois tiers : un premier relativement soft, puis deux qui se mêlent avec intelligence entre le grime et le steppa/dub. L’ensemble est cohérent et promet des grosses montées de pression en sound system pour bien terminer le festival sur la scène Dub Factory.

Artistes de la scène camping :

Kobo Town

Fondé par le trinidado/canadien Drew Gonsalves, Kobo Town, tire son nom d’un quartier historique de Port Of Spain, capitale de Trinidad, qui selon la légende est le berceau du Calypso. Style musical proche du Mento jamaicain, le Calypso est comme un miroir de la société trinidadienne. C’est certes une musique de fête, véritable bande son du Carnaval de Trinidad mais c’est également une satire sociale, éloge du double sens, dans laquelle tous les thèmes sont abordés sans censure. L’esclavage, les rapports entre les classes sociales, les sexes, mais aussi les petits problèmes du quotidien.

Wailing Trees

Wailing Trees est un groupe de 7 musiciens issus d’horizons musicaux différents qui se rencontrent à Vienne. Loin des clichés du reggae, ils nous prouvent que leurs différences sont une force fédératrice ! Vainqueur du dernier «Rototom European Reggae Contest», puis présélection des «Inouïs du Printemps de Bourges 2015» Wailing Trees ne cesse de monter en puissance depuis la sortie de son 1er EP « Selon Ma Nature » en 2012, puis de son 1er album «The World Go Round» en 2015. Ce deuxième album «Change We Need», sorti en 2017, tire ainsi son nom autant du changement de démarche artistique qui s’est opéré au sein même du groupe que du changement que Wailing Trees souhaiterait voir dans le monde. Frais, explosif et bien ficelé, c’est une valeur sûre qui comblera plus d’un campeur.

Sir Jean & The Roots Doctor

Loin d’être un inconnu, il a déjà en 25 ans de carrière joué dans la plus part des salles et Festivals de France avec Meï Teï Shô ou le le Peuple de l’Herbe, et collaboré avec Ez3kiel ou Zenzile. Ces dernières années il excellait en tant que guest dans le projet afrobeat NMB Experience. il a tourné ponctuellement la page pour revenir à son premier amour, le reggae. Il compose avec l’ancien chanteur MAXXO le 1er album et Maxxo délaisse le chant pour passer à la batterie. Ils s’entourent ensuite de musiciens hors pairs, Nordine (Sinsemilia) à la guitare, Mike (Broussaï) aux claviers, Yann (Electrophazz) à la basse et baptisent cette Dreamteam «THE ROOTS DOCTORS». Sur disque comme sur scène le résultat est très convainquant et par son grain de voix si particulier et son énorme charisme SIR JEAN marque les esprits, ses refrains plus qu’efficaces faisant le reste c’est le coup de coeur assuré ! Le titre «COME PON DEM» annonce déjà la couleur du 1er EP qui sortira le 7 juin prochain et qu’on a hâte de découvrir sur scène.

Païaka

Toujours défenseur d’un reggae à contre-courant, où la musique s’affranchit des constructions classiques et des clichés, PAÏAKA persiste et signe. Après un sacré paquet de concerts, des clubs aux plus grandes scènes, après huit années de boulot d’arrache-pied, et après un premier opus très réussi, où le groupe affirmait son identité et son désir de vivre (Alive Anyway – 2015), les huit Clermontois tracent leur propre ligne avec The Line , un nouvel album tout frais de février, taillé pour la fête, fier de ses couleurs et riche de messages forts, plein jusque là d’un reggae hypnotique, rythmé et puissamment cuivré.

Booboo’zzz All stars

Le BOOBOO’ZZZ ALL STARS est né en 2013 dans la cave du Booboo’zzz Club. Le groupe, qui a investi par la suite dans son propre studio, se lance en 2016 dans la production d’une série de vidéos : STUDIO REGGAE BASH. Des sessions live intimistes où les musiciens reprennent des titres phares de la chanson française, des classiques du rock et de variété internationale en version reggae, accompagnés de chanteurs issus d’horizons divers. C’est le buzz sur la toile et le groupe, ingénieux et audacieux, se fait ainsi connaître du grand public. Il en découle un premier album : STUDIO REGGAE BASH (2017, Baco Records), salué par le public et récompensé par les Victoires du Reggae. Sur le STUDIO REGGAE BASH VOLUME II, le BOOBOOZZZ ALL STARS revient avec un nouveau panel d’invités avec Max Livio, Flox, Mystic Loic et Volodia que chanteront nouvelles reprises aux sonorités jamaïcaines mélangeant poésie, mélancolie et chaleur d’été sur la scène du camping.

Infos +

Tarifs :

  • 1 jour = 26 euros
  • 3 jours = 59 euros
  • 3 jours + camping = 67 euros

Adresse :

  • 6 rue de la cité des Forges, 39700 FRAISANS

Date :

  • Les 10, 11 et 12 août 2018

Site internet :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités, de retour ce week-end pour sa 8e édition

Le festival Saônorités, de retour ce week-end pour sa 8e édition

Depuis huit années maintenant, Raphaël Lazzeroni et son équipe de 14 organisateurs organisent leur traditionnel festival Saônorités dans la petite commune de Saône, ce samedi 15 juin 2019. La particularité de cet événement musical ? Un accès libre à tous et surtout gratuit. 

Venez vivre de « Grandes Heures Nature », le festival outdoor de Besançon

Venez vivre de « Grandes Heures Nature », le festival outdoor de Besançon

publi-info • Parce que son territoire est un magnifique terrain de jeu pour marcher, rouler, courir, nager, naviguer ou encore explorer, le Grand Besançon propose la 1èreédition du Festival Grandes Heures Nature, du 13 au 16 juin à Micropolis.

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

publi-info • Un lac majestueux sous vos fenêtres, d’innombrables balades en pleine nature à proximité et puis un  "Hôtel Spa" doté d’une piscine intérieure chauffée, d’un hammam d’un sauna, et d’un centre de soins Cinq Mondes ne vous posez plus de questions : vous êtes à Malbuisson dans l’Hôtel Spa « Les Rives Sauvages ».

Les sorties ciné de juin

Les sorties ciné de juin

Voici les sorties ciné du mois de juin 2019 ! A l'affiche dans vos cinémas Mégarama, beaucoup de classiques qui continuent avec Men In Black, Toy Story, X-Men ou Nicky Larson ! Mais aussi de la nostalgie avec des séances pour la Cité de la Peur, Tolkien ou Van Gogh !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.8
couvert
le 20/06 à 6h00
Vent
2.69 m/s
Pression
1015.21 hPa
Humidité
96 %

Sondage