Nordahl Lelandais : les parents de Maëlys ont "perdu six mois"

Publié le 09/03/2018 - 06:10
Mis à jour le 09/03/2018 - 08:14

L'avocat des parents de la petite fille a déploré ce jeudi 8 mars 2018 lors d'une conférence de presse, les mensonges du meurtrier présumé qui ont retardé l'enquête.

capture_decran_2018-03-09_a_06.49.18.png
8 mars 2018 - Lyon © capture
PUBLICITÉ

« Nous avons perdu six mois […] alors que le dossier démontrait manifestement et, finalement dès les premiers temps de l’enquête, l’implication de Nordahl Lelandais dans l’enlèvement de Maëlys » , a déclaré Me Fabien Rajon au cours d’une conférence de presse tenue à Lyon aux côtés des parents de la fillette morte à 8 ans.

L’émotion des parents de Maëlys

« Malgré nos nombreuses demandes depuis six mois pour qu’il nous dise réellement ce qui s’est passé […] il a toujours nié l’évidence et il a enfin dit qu’il avait tué notre enfant, car il était devant une preuve irréfutable : la tache de sang dans son coffre« , a déclaré très émue la mère de Maëlys, Jennifer Cleyet Marrel, à propos des aveux de Lelandais, le 14 février 2018.

Très critique à l’égard de la défense de Nordahl Lelandais, Me Rajon a par ailleurs mis en doute la volonté de l’ex-militaire de 35 ans de s’expliquer sur les circonstances du décès de la fillette, alors qu’il a refusé de le faire lors de son dernier interrogatoire le 22 février devant les juges d’instruction. « Ces explications viendront-elles un jour ? » s’est-il demandé, soulignant que « personne » n’était « dupe« . Avant de conclure : « Nous n’oublions rien de ces six mois de prise d’otage [des proches de la fillette] auxquels Nordahl Lelandais devra aussi répondre devant les assises de l’Isère ».

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.61
ciel dégagé
le 14/10 à 9h00
Vent
0.7 m/s
Pression
1013.61 hPa
Humidité
66 %

Sondage