Nourrice blessée : le tireur a visé la tête et ne regrette pas vraiment

Publié le 01/02/2013 - 17:05
Mis à jour le 01/02/2013 - 18:10

Estimant que l’octogénaire qui a grièvement blessé par balles une nourrice jeudi 31 janvier 2013 à Malans en Haute-Saône a tenté d’abattre « froidement sa victime« , le parquet a demandé sa mise en examen pour tentative d’assassinat.

tentative d’assassinat

L'homme, un chasseur de 86 ans, "a abattu froidement sa victime : il a pris le temps de l'attendre, il a épaulé son fusil et a tiré deux coups, avant de ranger son arme", a déclaré vendredi 1er février le procureur de la République de Vesoul Jean-François Parietti.

Il a confié aux enquêteurs de la gendarmerie avoir "visé la tête pour épargner l'enfant de deux ans" qui se trouvait avec elle au moment des faits, a ajouté le procureur. L'homme "ne regrette pas vraiment et donne l'impression d'avoir réalisé un acte de chasse", a indiqué le magistrat, précisant que le tireur "en voulait à la victime, sans vraiment dire pourquoi, ni donner d'explication rationnelle sur son passage à l'acte".

Présenté au pôle de l'instruction de Besançon vendredi après-midi, il a été mis en examen pour tentative d'assassinat et "mise en danger d'autrui", au sujet de l'enfant, avant d'être placé en détention provisoire.

L'octogénaire avait déjà été condamné en 2009 par le tribunal de police de Gray pour l'agression, sans arme, d'une de ses voisines. Il faisait l'objet de plusieurs signalements, dont une pétition pour alerter les autorités. "Il y avait plusieurs signalements à son sujet, mais rien de délictuel permettant une nouvelle réponse pénale et il n'a jamais menacé personne avec son fusil auparavant", a souligné le procureur Parietti.

La victime, assistante maternelle âgée de 52 ans, touchée par plusieurs plombs jeudi peu avant midi, près de son domicile, alors qu'elle allait chercher trois enfants à la descente du car scolaire, voisine du suspect, était toujours entre la vie et la mort ce vendredi, selon les gendarmes.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Nouvelle plainte de L214 contre un abattoir Bigard en Côte d’Or

L'association animaliste L214 a annoncé mercredi 24 juillet 2024 avoir de nouveau porté plainte contre un abattoir du groupe Bigard en Bourgogne, dénonçant une situation "toujours alarmante" malgré une première alerte lancée en avril, qui avait mené à un contrôle des services de l'Etat.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.52
ciel dégagé
le 25/07 à 12h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
61 %