Parking à 1€ à Besançon : "l'occasion manquée pour les transports gratuits" selon Alternatiba

Publié le 16/12/2020 - 10:48
Mis à jour le 16/12/2020 - 10:25

Pour favoriser l’accès des consommateurs au centre-ville pour les fêtes de fin d’année, les parkings à barrières du centre-ville de Besançon sont à 1€ la journée et une offre Ginko pour deux voyages à 1€ est également mise en place depuis le 28 novembre 2020 et jusqu’au 3 janvier 2021. Pour l’association Alternabiba Besançon, « c’est l’occasion manquée pour les transports gratuits ».

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Dans son courrier, l'association rappelle un point du programme d'Anne Vignot lorsqu'elle était candidate à la maire de Besançon indiquant sa volonté de développer les modes actifs (marché à pied, vélo, etc.), le covoiturage, l'auto partagée et les transports en commun.

Pour Alternatiba, le parking à 1€ "ne va pas dans ce sens". Elle ajoute que "Nous comprenons que cette mesure vise à envoyer un signal en faveur du commerce de centre-ville, fortement impacté par la crise sanitaire. Cependant, et comme vous le savez déjà, la baisse des tarifs de stationnement est une mesure contre-productive en la matière."

 L'association bisontine affirme que "cette situation exceptionnelle aurait pourtant été une belle occasion de faire preuve de pédagogie pour défendre les modes doux et les transports en commun."

Lettre ouverte à Madame la Maire de Besançon et aux élu.e.s de la municipalité

 "Madame la Maire, Mesdames et Messieurs les élus, 

Vous savez, comme nous, comme le répètent les scientifiques aux prises avec la question climatique, comme l'a dit et répété Antonio Guttieres à l'ONU, que chaque jour compte, chaque mois doit voir l'avènement de politiques courageuses qui puissent dévier la trajectoire mortifère de nos sociétés. Y compris, nous disons même surtout, dans une période compliquée comme celle que nous traversons.

Votre élection au mois de juin dernier s'est faite sur un programme, au chapitre 5 duquel nous lisons :

« L’organisation de la mobilité et l’offre des modes de transports constituent un des enjeux sociétaux, tant sur le plan social (le droit à la mobilité pour tous) qu’économique (nombreux emplois concernés) et très impérativement écologique. Sur la ville de Besançon, chaque jour, plus de 350 000 déplacements sont réalisés dont presque la moitié sont effectués en voiture particulière.

Dans l’objectif de lutter contre le réchauffement climatique, les pollutions sonores et atmosphériques et l’ensemble des nuisances générées par ces déplacements, l’équipe Besançon par nature développera et organisera toutes les alternatives à l’utilisation de la voiture individuelle, en développant plus particulièrement les modes actifs (marche à pied, vélo, etc.), le covoiturage, l’auto partagée et les transports en commun. » 

Votre mesure concernant le parking à 1 euro ne va pas dans ce sens. Nous comprenons que cette mesure vise à envoyer un signal en faveur du commerce de centre-ville, fortement impacté par la crise sanitaire. Cependant, et comme vous le savez déjà, la baisse des tarifs de stationnement est une mesure contre-productive en la matière. En effet la théorie du "no parking no business" a été mise à mal par de nombreux-ses urbanistes, dont Olivier Razemon, venu à Besançon il y a peu à l'invitation de la CCI du Doubs défendre l'idée d'une ville apaisée (1).

En comparaison, le pass GINKO 2 voyages à 1 euro n'est à la hauteur ni des enjeux, ni de vos engagements. Il n'est valable que le week-end, là où l'an passé, le pass tribu Noël était valable pendant plus d'un mois. Surtout, il n'est qu'individuel : si vous venez en ville accompagné, ne serait-ce que d'une personne, il vous reviendra moins cher de prendre votre voiture que de prendre le bus. Si vous venez en famille, acheter le pass tribu (à 8,80 euros) vous coûtera beaucoup plus cher que de venir en voiture.

Cette situation exceptionnelle aurait pourtant été une belle occasion de faire preuve de pédagogie pour défendre les modes doux et les transports en commun. Vous parliez dans votre programme de rendre les transports en commun gratuits le samedi (et tous les jours pour les moins de 26 ans) sur tous le réseau Ginko. N'était-ce pas l'occasion de mettre en pratique vos engagements plutôt que d'envoyer invariablement le même signal aux bisontins et grands bisontins: « Votre voiture est la bienvenue ! » ?

Les bouchons, encombrements constatés dans notre ville ces dernières semaines et le cortège de nuisances à plus ou moins long terme qu’elles induisent, ne peuvent plus être la règle, l’habitude. 

Vos choix, et nous le regrettons, ressemblent à ceux de l'équipe municipale précédente alors même que vous avez gagné cette élection sur des promesses d'écologie. Malgré la campagne outrancière de l'opposition vous présentant comme voulant plonger la ville en décroissance immédiate, les bisontins ont voté en majorité pour vous sur vos engagements écologistes. Vous êtes attendu.e.s.

Votre mandat, ce mandat 2020-2026, a été baptisé par les organisations environnementales comme « le dernier pour le climat » ! Il exige un horizon très clair, et surtout un courage politique inédit. Vous avez été élu.e.s pour cela."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Mobilité à Besançon : “il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville”

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.78
légère pluie
le 17/04 à 3h00
Vent
2.58 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
93 %