Plus de 40 kg d'héroïne et de cocaïne saisis dans l'Yonne

Publié le 19/02/2021 - 17:18
Mis à jour le 19/02/2021 - 16:30

Plus de 40 kilos d'héroïne et de cocaïne ont été saisis et six personnes interpellées dans l'Yonne, dont deux étaient de retour des Pays-Bas, a indiqué vendredi 19 février 2021 le parquet.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Agissant sur commission rogatoire en vertu d'une information judiciaire ouverte en mars 2020 pour trafic de stupéfiants, la gendarmerie locale a saisi en début de semaine 2,5 kilos de cocaïne et 38 kilos d'héroïne dans différents domiciles de la région de Saint-Florentin (Yonne), un village situé entre Troyes et Auxerre qui s'illustre par des trafics d'ampleur, a expliqué le procureur de la République d'Auxerre, Hugues de Phily.

Deux mille cachets d'ecstasy et plus de 4.000 euros en numéraire ont également été saisis, ainsi qu'une voiture de sport. Six personnes ont été interpellées, dont deux revenaient des Pays-Bas. Certaines sont connues pour trafic de stupéfiants, a-t-on précisé de même source.

Âgées de 20 à 30 ans, elles devaient toutes avoir été déférées vendredi en vue de leur mise en examen.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Elle déverse 47.000 € dans une fontaine

insolite • Une femme de 51 ans a été prise en charge jeudi 24 juin 2021 dans l'après-midi par les secours alors qu'elle se baignait dans une fontaine de la place de la République au centre-ville de Dijon dans laquelle elle avait déversé plus de 47.000 euros, a-ton appris de la police et de la préfecture.

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.27
couvert
le 25/06 à 0h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage