Alerte Témoin

Policier tué à Chambéry, cambriolages dans le Doubs: trois arrestations

Publié le 07/06/2012 - 08:52
Mis à jour le 07/06/2012 - 08:52

Trois hommes ont été interpellés dans l'enquête sur le meurtre d'un policier de la BAC de Chambéry, renversé mi-avril par des cambrioleurs en fuite, selon une information de RTL. L'enquête a établi un lien possible avec de précédents cambriolages commis dans le Doubs avec un véhicule du même type.

Le parquet de Besançon avait été dessaisi, au profit de celui de Chambéry, de l'enquête sur deux cambriolages fin mars dans des magasins à Morteau, commis par des hommes conduisant une Porsche Cayenne.

Selon Europe 1, l'un des suspects aurait été identifié par ses empreintes digitales.
"Il y a des éléments matériels", a confirmé une source policière, appelant toutefois à la prudence et évoquant l'hypothèse que l'auteur principal, celui qui conduisait la voiture ayant renversé le policier, ne figure pas parmi les hommes interpellés.

Agé de 32 ans et père d'une fillette de six ans, le brigadier-chef Cédric Pappatico, dont la veuve est enceinte, a été délibérément renversé par un 4x4 Porsche Cayenne dont les occupants ont pris la fuite, abandonnant une partie de leur butin.

Le drame s'est produit dans la nuit du 10 au 11 avril au cours d'une intervention lors d'un cambriolage dans un magasin Darty à Saint-Alban-Leysse, dans la banlieue de Chambéry (Savoie). Le policier avait été renversé puis traîné sur 30 à 40 mètres.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Dénonciations de « violences sexuelles » à l’ISBA :  victimes ou témoins appelés à se rendre au commissariat

Une enquête a été ouverte après que des élèves de l'école des Beaux-Arts de Besançon ont dénoncé des "violences sexuelles" sur une page Facebook intitulée "Balancetonecoledart". Etienne Manteaux, le procureur de Besançon invite "toute personnes qui aurait subi ou été témoin de faits de cette nature à venir en faire une déposition au commissariat."

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.97
    légère pluie
    le 23/09 à 12h00
    Vent
    3.06 m/s
    Pression
    1010 hPa
    Humidité
    41 %

    Sondage