Policier tué à Chambéry, cambriolages dans le Doubs: trois mises en examen

Publié le 09/06/2012 - 21:37
Mis à jour le 09/06/2012 - 21:38

Trois hommes ont été mis en examen et placés en détention provisoire samedi dans l'enquête sur le meurtre d'un policier de la BAC de Chambéry, renversé mi-avril par des cambrioleurs en fuite. Les enquêteurs cherchent encore "un, voire deux autres" occupants présumés de cette voiture.

PUBLICITÉ

L’enquête a établi un lien possible avec de précédents cambriolages commis dans le Doubs avec un véhicule du même type. Le parquet de Besançon avait été dessaisi, au profit de celui de Chambéry, de l’enquête sur deux cambriolages fin mars dans des magasins à Morteau, commis par des hommes conduisant une Porsche Cayenne.

Interpellés mardi en fin de matinée, les suspects âgés d’une trentaine d’années ont été placés en garde à vue pendant 72 heures, puisqu’on les soupçonne de faits relevant de la délinquance organisée, avant d’être présentés samedi à un juge d’instruction. Ils ont été mis en examen notamment pour « association de malfaiteurs », « vol de véhicule » et « vol précédé ou suivi de violences ayant entraîné la mort en vue de favoriser la fuite des auteurs », un crime passible de la réclusion à perpétuité.

Le drame s’est produit dans la nuit du 10 au 11 avril lors d’une intervention lors d’un cambriolage dans un magasin Darty à Saint-Alban-Leysse, dans la banlieue de Chambéry. Le policier avait été renversé puis traîné sur 30 à 40 mètres.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une adolescente fugueuse de 15 ans enlève un enfant de deux ans

Une adolescente fugueuse de 15 ans enlève un enfant de deux ans

Le petit garçon a été enlevé alors qu'il jouait dehors sous la surveillance de sa famille ce mercredi 15 mai 2019 dans le quartier Planoise à Besançon. Il a été retrouvé en bonne santé vers minuit au centre-ville de Besançon. L'adolescente de 15 ans, fugueuse et connue des services de police, est toujours en garde à vue ce jeudi matin.

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

Un médecin-anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, déjà mis en examen pour sept empoisonnements, a été placé en garde à vue ce mardi 14 mai 2019 matin dans les locaux de la police judiciaire de la ville pour être interrogé sur «une cinquantaine» d'autres cas, a-t-on appris de source proche du dossier.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.86
légère pluie
le 20/05 à 6h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1007.96 hPa
Humidité
99 %

Sondage