#PourquoiJeLeFais, une campagne de l'ARS BFC pour "remotiver les troupes" face à la covid-19

Publié le 31/12/2020 - 15:31
Mis à jour le 31/12/2020 - 11:21

Vidéos • L’Agence Régionale de la Santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté a lancé une campagne de communication début décembre afin de promouvoir les gestes barrières liés à la Covid-19 sur son site internet. Pour cela, elle compte sur une diffusion « virale » de la campagne par les acteurs de la société civile.

Afin de (re)motiver l’ensemble des citoyens à adopter ces gestes barrières, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté met en place un plan d’action de prévention, qui comprend le déploiement d’une campagne de communication grand public et propose aux partenaires de proximité en région de rejoindre un collectif engagé pour agir contre la Covid-19 et mobiliser la population autour du respect des gestes barrières.

Pierre Pribile, directeur général de l’ARS et Bruno Herry, président de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie ont rappelé l'importance des gestes barrières lors d'un webinaire à destination de la presse.

"Cette campagne est basée sur la solidarité. Elle vise à remotiver les troupes en lançant un mouvement solidaire. Pourquoi je fais cet effort ? C’est pour retrouver demain la convivialité d'une vie qui nous manque tant. Ce n'est pas une campagne d'injonction pour faire la morale, mais elle rappelle que chacun peut agir. Elle vise aussi à donner la parole à des personnalités de notre territoire", explique Pierre Pribile.

Qui est concernée par cette campagne ?

"L'ensemble de la société civile", précise le directeur générale de l'ARS qui indique que la campagne est diffusée sur le site : www.pourquoijelefais.fr  . En plus d'informer sur les gestes barrières, elle vise les différents communicants de la région. Comment ? En leur permettant de s'approprier les affiches de la campagne en apposant leur logo.

"Il s'agit de créer des partenaires régionaux. C'est un vrai mouvement citoyen, toutes les collectivités sont appelées à utiliser ces outils de communication. Il faut qu'elle soit diffusée sur les différents canaux. Ce collectif est destiné à toute la société civile" explique Pierre Pribile.

Rejoindre le dispositif 

Pour participer à la campagne et agir en faveur de la mobilisation positive de tous les citoyens autour des gestes barrières, c’est simple : le kit complet de communication est désormais accessible gratuitement sur pourquoijelefais.fr, rubrique « je partage » :

  1. Téléchargez les éléments qui vous intéressent,
  2. Personnalisez librement les supports avec votre logo,
  3. Partagez sans modération sur tous vos canaux

Les + du site internet :

Il diffuse le portrait de plusieurs commerçants qui expliquent leur  "bonne raison de rester mobilisée" (voir ci-dessous).


Des tutos ou astuces sont aussi proposés pour "mieux vivre cette période" (thèmes évoqués : travailler dans la maison, se protéger en course, profiter de ses proches sans risque, prendre soin de soi en ce moment).

Rappel des gestes du quotidien durant la pandémie :

  • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro alcoolique
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter
  • Éviter de se toucher le visage
  • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres
  • Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades
  • Porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée et dans tous les lieux où cela est obligatoire.
  • Limiter au maximum ses contacts sociaux
  • Aérer les pièces 10 minutes 3 fois par jour
  • Utiliser les outils numériques (TousAntiCovid)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Les laits végétaux passés au crible par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIÈT' • Ils ont le vent en poupe depuis quelque temps, d'abord cantonnés dans les rayons des magasins bios, les voilà qui inondent ceux de nos supermarchés ! Jus d'amandes, de châtaignes, de riz, d'avoine, de coco, seul le lait de soja a eu le droit de maintenir son appellation "lait", quant aux autres ils ont été relégués à leur juste place : des jus. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, nous aide à les décrypter.

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

Le CHU veut convaincre futurs internes de choisir Besançon pour étudier

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.92
légère pluie
le 26/05 à 12h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
81 %