Radio Bip cambriolée à Besançon : un appel aux dons pour racheter du matériel

Publié le 05/05/2022 - 16:42
Mis à jour le 05/05/2022 - 17:02

Dans la nuit de dimanche 1er à lundi 2 mai, la veille de la journée internationale de la liberté de la presse, les locaux de Radio Bip situés rue de la Viotte à Besançon ont été cambriolés. Pas moins de 11.000€ de matériel ont été emportés par les malfaiteurs. La radio associative lance une cagnotte en ligne pour racheter le matériel qui ne serait pas pris en compte par les assurances.

 © Radio Bip
© Radio Bip

"Je suis bouleversée, c’est la première fois que ça arrive", nous confie Dominique Goetz, directrice d’antenne de Radio Bip.

Les cambrioleurs sont entrés par effraction dans les locaux de la radio sans que l’alarme se déclenche dans la nuit de dimanche à lundi. Ils ont pu voler du matériel (appareils photo, caméra, chargeurs, etc.) d’une valeur de 11.000€. Ils en ont également profité pour manger des viennoiseries et laissé des traces derrière eux. 

La police nationale et la police scientifique se sont rendues sur les lieux lundi matin pour relever les empreintes ainsi que de l’ADN laissé dans des traces de sang du ou de l'un des cambrioleurs. Une plainte a été déposée au commissariat par la directrice de la radio. 

Un appel aux dons

Si du matériel a été emporté par les malfaiteurs, le studio de la radio a été épargné. "Ce sont surtout les bureaux qui ont touchés", nous explique Dominique Goetz qui attend désormais le retour de l’assurance pour savoir ce qui est peut être remboursé. "On nous a cependant expliqué qu’on ne pourra pas avoir tout le matériel comme avant, car il y aura une perte de valeur de tout ce qui est électronique, calculés sur l’ancienneté", précise-t-elle, "on s’attend à environ 50 à 60% du montant recouvert par l’assurance si tout va bien".

Pour donner un coup de pouce à Radio Bip et permettre à l’équipe de poursuivre son travail, une cagnotte est en ligne. Actuellement, les émissions de radio sont maintenues, mais les reportages de terrain sont suspendus. La radio associative a besoin de minimum 6.000€ pour retrouver "le même système qu’avant". 

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Faits Divers

Tirs à Planoise le 22 janvier : l’enquête a déjà permis de trouver la voiture des malfaiteurs

Le procureur de la République Étienne Manteaux a tenu une conférence de presse ce mercredi 25 janvier, trois jours après que des coups de feu à l'arme de guerre aient été tirés rue de Fribourg, dans le quartier de Planoise à Besançon. L’enquête a déjà levé le voile sur plusieurs éléments.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.06
nuageux
le 28/01 à 18h00
Vent
3.91 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
70 %