Réception TNT : améliorations dans le Haut Doubs mais pas dans la vallée de la Loue

Publié le 08/03/2011 - 10:18
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:39

Louis de Broissia, le président de France Télé Numérique a répondu dans un courrier aux inquiétudes de Claude Jeannerot. Le président du conseil général du Doubs s’était soucié des difficultés de réception dans le Haut-Doubs et la Vallée de la Loue.

 ©
©




Depuis le passage à la télévision Tout Numérique en Franche-Comté le 16 novembre dernier, certains secteurs connaissent d’innombrables difficultés pour recevoir correctement les chaines de la TNT. Et la remémorisation incessante des chaines n’y fait rien. Las d’entendre les plaintes de nombreux téléspectateurs notamment dans le Hauts Doubs (secteur de Pontarlier et Val de Morteau principalement), Claude Jeannerot avait envoyé un courrier d’incompréhension au CSA et à France Télé Numérique.

 

Dans un courrier du 23 février, Louis de Broissia a donc répondu en plusieurs point en regrettant, pour la forme, « la lenteur de la résolution de ces problèmes ».

 

« Le CSA travaille actuellement à la recherche de solutions de réception convenable avec l’agence Nationale des Fréquences et les diffuseurs responsables des multiplex. […]

Sur les émetteurs de Mouthe et de Champagnole Mont Rivel, des canaux de diffusion ont été changés ces derniers jours et une opération de même nature se prépare sur les réémetteurs de la zone de Pontarlier […]

En revanche, en ce qui concerne l’émetteur d’Ornans, malgré les interventions de l’opérateur de diffusion qui n’ont eu que des effets ponctuels, le CSA nous informe que la situation n’évoluera pas compte tenu de la nature du pylône (ouvrage provisoire insuffisamment élevé) qui ne permet pas une diffusion optimale. Dans un souci de préservation de sites naturels la Préfecture du département s’est opposé à la construction d’un pylône définitif d’une hauteur suffisante pour une bonne diffusion ».

 

Des aides jusqu’au 16 mai

 

Quelle est donc la solution ? Chaque foyer ne recevant pas la télévision par une voie terrestre de manière satisfaisante reste éligible jusqu’au 16 mais 2011 à une aide dérogatoire et sans condition de ressource pouvant aller jusqu’à 250 euros pour un mode de réception alternatif.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Planoise : “le traitement de la situation place de l’Europe est une priorité” (préfet du Doubs)

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière" s’est installé depuis dimanche 11 février 2024 dans le hall du bâtiment, situé 5 place de l’Europe à Planoise pour s’opposer aux dealers. Interpellé lors de sa venue sur le sujet, Gérald Darmanin assurait que le préfet du Doubs allait se rendre sur place. C’est chose faite.

Bottière nouvellement installée à Besançon, Marine Fay partage ses astuces bichonnage

Arrivée de Paris, Marine Fay est une jeune bottière qui dispose depuis cet été d’un atelier dans les locaux du collectif Hop hop hop place Saint-Jacques à Besançon. Elle propose depuis le début d'année des ateliers de "bichonnage" pour chaussures en cuir tous les premiers samedis du mois de 15h à 16h15 à Besançon. 

Développement international, éducation, citoyenneté, solidarité… L’appel à projets 2024 de la Ville de Besançon est ouvert aux associations

La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d’un appel à projets. Les associations peuvent candidater avant le 1er avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.14
couvert
le 25/02 à 6h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
93 %