(Re)Découvrir la Boucle sur un bateau électrique

Publié le 02/08/2019 - 08:00
Mis à jour le 01/08/2019 - 17:34

A Besançon, Doubs Plaisance loue au public des bateaux électriques pour visiter la ville autrement. Le gros plus ? Pas besoin de formation ni de permis pour en profiter...

Au fil du Doubs, réapprenez Besançon via une nouvelle perspective. Dans un bateau électrique, vous pourrez découvrir sous un nouvel angle les lieux que vous admirez depuis votre enfance : la Cité des Arts, le rocher de la Citadelle, la gare d’eau… Passez sous les ponts que vous empruntez tous les jours. Profitez du plaisir de conduire un bateau, de vous laisser porter par les flots, dans une sensation de tranquillité et de liberté.

Doubs Plaisance, installé à la halte du Moulin-Saint Paul, propose en effet de louer des bateaux électriques pour environ 1h30 à 2h de navigation, le temps de faire le tour de la boucle.

Pour louer l’un de ces engins, il suffit de réserver un créneau horaire : à 13h, 15h ou 17h.

« Il y a une petite initiation avant le départ, mais il n’y a pas besoin de formation ni de permis » défend l’établissement. « Ce sont des petits bateaux très stables, facilement manoeuvrables, qui permettent des mouvements doux, sans vagues ».

De quoi casser la routine et réapprendre à s’émerveiller de notre ville.

Infos +

  • Tarifs : 40€ le tour de la Boucle (1h30-2H), 5€ le quart d’heure supplémentaire
  • Obligation d’une personne majeure à bord

Réservation :

  • Mail : contact@doubsplaisance.com
  • Téléphone : 03.81.81.75.35
  • Ouvert de 12h à 19h
  • Doubs Plaisance, Maison éclusière, 25000 Besançon
  • Site internet
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Loisirs

Stations de ski : "Monsieur le Président, ne tuez pas la montagne Française"

Grogne •

Une manifestation samedi à Gap, un courrier à Emmanuel Macron. Alors que la Suisse, l'Autriche et la Bulgarie ont décidé d'ouvrir leurs stations  en décembre, des élus exhortent le Président à revenir sur la décision de fermer les remontées mécanique. Dans cette polémique, le régionaliste Jean-Philippe Allenbach y va de son laïus. "Si nous étions un canton suisse, nos stations de ski seraient ouvertes" en Franche-Comté.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.57
partiellement nuageux
le 29/11 à 18h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
51 %

Sondage