Saône-et-Loire : une rivière sort de son lit, Louhans coupé en deux

Publié le 17/07/2021 - 17:37
Mis à jour le 18/07/2021 - 09:20

Mise à jour •

La Seille est sortie de son lit samedi 17 juillet 2021 dans la matinée et a envahi le centre-ville de Louhans-Châteaurenaud (Saône-et-Loire), après que la rivière a franchi un barrage flottant, a-t-on appris de la mairie. Deux personnes ont dû être relogées.

 © Mairie de Vincelles - 71 Facebook
© Mairie de Vincelles - 71 Facebook

"Une digue a lâché, l'eau est passée au-dessus et une trentaine de centimètres d'eau se sont infiltrés en ville via un passage à niveau souterrain", a précisé à l'AFP Jacques Moujenot, 1er adjoint au maire. "La ville est coupée en deux avec 30 à 40 centimètres par endroit", ajoute-t-il.

"Nous étions en alerte depuis que le niveau avait dépassé les 2,40 mètres et une digue flottante de 30 centimètres avait été installée à proximité en prévention", a expliqué M.Moujenot. Celle-ci a été dépassée par le débit de la rivière samedi matin.

Seul le toit de plusieurs véhicules garés à proximité dépassait du niveau de l'eau, a constaté un photographe de l'AFP. En ville, l'eau s'est principalement infiltrée dans les caves et a atteint le rez-de-chaussée de certaines habitations de cette commune de quelque 6.300 habitants de la Bresse.

"Nous demandons à la population de rester chez elle pour éviter des désordres à gérer au niveau de la circulation", a expliqué le maire, Frédéric Bouchet.

135 pompiers ont été mobilisés, notamment les brigades nautiques, en prévision d'éventuelles évacuations de population. Deux personnes ont été relogées dans un Ehpad de la commune, indiquent les pompiers, qui précisent que les opérations d'assèchement ne pourront "pas avoir lieu avant lundi".

Des salles municipales ont été ouvertes pour accueillir d'éventuels habitants sinistrés. 28 gendarmes sont également présents pour filtrer les accès à la ville. La circulation sur les ponts de Louhans a été coupée. "La Seille reste en vigilance de niveau orange crue et inondations mais son niveau est stabilisé à 3m41 à 16H00", a indiqué la préfecture de Saône-et-Loire dans un communiqué en fin d'après-midi. La décrue devait s'amorcer à partir de 22H00, avec une prévision d'une descente des eaux de 10 cm d'ici à dimanche matin.

Dès 08H00 samedi matin, un plan communal de sauvegarde avait été mis en place. Les autorités rappellent aux habitants la nécessité de couper l'électricité et le gaz pour éviter les électrocutions ou les explosions.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Les 10 conseils du Codever pour randonner sereinement

Cet été, un randonneur averti en vaut deux. À l’approche des grands départs en vacances, le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) souhaite informer les touristes pour qu’ils profitent sereinement de leurs balades, à pied, à vélo, à VTT, à cheval, à moto, en quad etc… Que l’on crapahute en montagne, le long des côtes, en forêt, sur les sentiers ou les chemins, voici la charte de bonne conduite soumise par le CODEVER.

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Sécheresse 2023 : cinq communes de Haute-Saône reconnues en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 1er juillet 2024 publié au Journal Officiel du 2 juillet 2024, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes d'Avrigney-Virey, Bussières, Chenevrey-et-Morogne, et Thiénans pour les dommages causés par des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur la période de janvier à mars 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.72
peu nuageux
le 17/07 à 21h00
Vent
2.01 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
77 %