Saône : le jeune découvert mort victime d'une cinquantaine de coups de couteau

Publié le 06/09/2016 - 19:26
Mis à jour le 06/09/2016 - 19:26

Le corps du jeune homme de 22 ans dont le corps sans vie a été découvert, gisant dans un champ à Saône, présentait une cinquantaine de coups de couteau. L’enquête se poursuit pour déterminer s’il s’agit d’un crime ou d’un acte d’automutilation sous l’emprise de stupéfiants.

 ©
©

C'est le père du jeune homme qui a fait la macabre découverte, dimanche 4 septembre 2016 vers 19h30. Depuis le début de la journée, il recherchait son fils, dont la voiture avait été retrouvée abandonnée à Saône, près de Besançon.

La veille, ce jeune intérimaire avait pris la direction d'une rave-party à Naisey-les-Granges, à une dizaine de kilomètres de Saône, avec sa petite amie. Pour une raison inconnue, le couple se serait séparé et le jeune homme ne serait jamais arrivé à la fête.

Deux pistes envisagées

D'après les premiers éléments de l'enquête de gendarmerie, il aurait consommé un gramme de cocaïne, ainsi que de l'alcool. Des analyses toxicologiques sont en cours pour déterminer s'il avait pris d'autres drogues.

L'autopsie du corps pratiquée mardi 6 septembre 2016 à Besançon a permis d'établir que le jeune homme avait reçu une cinquantaine de coups de couteau, dont deux qui lui ont été fatals, au niveau de l'aorte et du cœur. L'arme a été retrouvée à proximité du corps.

"De nombreuses investigations sont en cours pour déterminer s'il s'agit d'un acte criminel ou d'un acte d'automutilation. Les deux pistes sont envisagées", a indiqué le substitut Stéphane Clément. En effet, à ce stade de l'enquête, aucune trace d'un tiers n'a été retrouvée à proximité du corps et il n'est pas exclu que le jeune homme se soit lui-même infligé de telles blessures.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 20 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.83
légère pluie
le 22/05 à 21h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %