Alerte Témoin

Sida : Des affiches mettant en scène des couples nus placardées dans les rues font scandale

Publié le 28/07/2014 - 17:48
Mis à jour le 28/07/2014 - 17:49

Depuis lundi 28 juillet 2014, des affiches de la nouvelle campagne officielle de prévention contre le sida, mettant en scène de vrais couples dans des positions explicites, ont été placardées dans les rues de Suisse, provoquant un certain scandale.

Les affiches, visibles dans toute la Suisse dès lundi, mettent en scène cinq vrais couples, homosexuels et hétérosexuels, enlacés et s'embrassant, nus ou en sous-vêtements, mais ne tombent pas dans la pornographie. Près de 300 personnes ont postulé pour participer aux séances de photos de la campagne "LOVE LIFE - ne regrette rien" contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles, a indiqué lundi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué.

Les cinq couples, âgés de 20 à 52 ans ont été choisis au terme d'un processus de sélection en plusieurs étapes, qui a démarré en mai dernier, a-t-il ajouté, qui précise seulement que "leurs motivations à participer à la campagne ont constitué l'élément déterminant pour leur sélection".

L'objectif de cette campagne est de diffuser un message favorable à un "mode de vie conjuguant plaisir et comportement responsable", soulignent les autorités suisses.

Choqués, des parents et enfants ont demandé le retrait immédiat de ces affiches "hautement sexualisées", auprès de l'OFSP. Ces personnes sont soutenues par plusieurs organisations, dont Futur CH, l'Union démocratique fédérale (UDF) et Human Life International HLI Suisse, qui se présentent comme des défenseurs des valeurs chrétiennes.

"Les demandeurs attendent maintenant une décision de l'OFSP pour la contester éventuellement devant le Tribunal administratif fédéral", a indiqué Futur CH dans un communiqué.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Où se baigner en toute sécurité en Bourgogne Franche-Comté ?

carte de baignade • L'Agence Régionale de la Santé de Bourgogne-Franche-Comté appelle les habitants de la région à la plus grande prudence en privilégiant les points de baignade surveillées pour se rafraichir durant les fortes chaleurs. Voici la liste de près de 80 points de baignade naturelle classées en fonction de la qualité de l'eau. 

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Le ministère des Sports a lancé un appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Que faire en cas de piqûre de guêpe ?

C'est la saison des guêpes  ! Cet été 2020, avec de très faibles précipitations, est propice à leur développement. De plus, la chaleur facilite la survie des insectes, première nourriture des guêpes. Alors quand il y a piqûre ? Que faire ?  Une piqûre de guêpe  doit être soignée. Pour les personnes allergiques, il faut réagir très vite, car une vulgaire piqûre peut être mortelle. Voici les conseils.

Canicule : interdiction de se baigner dans les lacs et les rivières

Rappel • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie (étude)

L'exploitation des terres pour l'agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l'habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée mercredi. Selon cette étude publiée dans la revue Nature, les maladies dont sont porteurs les animaux sauvages ont plus de risque d'être transmises aux humains en raison de l'évolution de l'usage des terres.

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     29.25
    peu nuageux
    le 08/08 à 18h00
    Vent
    2.53 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    46 %

    Sondage