Smac : le témoignage de la propriétaire de la voiture volée et brûlée

Publié le 30/12/2010 - 23:18
Mis à jour le 30/12/2010 - 23:18

La propriétaire de la voiture volée incendiée au pied de la salle des musiques actuelles confirme qu’elle a porté plainte mardi pour le vol de son véhicule. Se qualifiant de « jeune et apparemment naïve », elle regrette que « les hommes et femmes politiques ne se soucient pas en priorité de la vie de leurs concitoyens » plutôt que de « se focaliser sur un chantier en construction ».

PUBLICITÉ
« L’espace d’un instant, je pensais trouver un peu de réconfort dans l’encadré de l’adjoint à la culture de la ville, M. Dahoui, intitulé «Priorité à la sécurité» (ndlr : article de L’Est Républicain). Mais je me suis vite rendue compte que l’on parlait ici de la sécurité de la Smac et non des habitants de Besançon et de leurs biens personnels.
Une autre voiture avait brûlé quelques jours auparavant dans le quartier Rivotte, je pense que tout le monde a remarqué les panneaux de bus brisés dans toute la ville… Tout au long de l’article, j’ai eu le sentiment que le plus important était cette Smac et le fait que l’ouverture ne soit pas repoussée, mais à aucun moment je n’ai senti un peu de compassion de la part des journalistes ou encore de nos élus.
En attendant, je me retrouve sans véhicule, et je doute que le remboursement de l’assurance me permette de retrouver une voiture du même standing que ma 205. Je suis bien consciente de ne pas être la seule mais je tenais à faire un peu de bruit pour faire réagir les élus face à cette situation que connaissent des dizaines de personnes puisque l’on ne doit plus en parler selon M. Hortefeux ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.49
nuageux
le 16/10 à 21h00
Vent
2.955 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
50 %

Sondage