Suisse : le salut nazi impuni par le tribunal fédéral

Publié le 22/05/2014 - 09:11
Mis à jour le 22/05/2014 - 09:11

Le Tribunal fédéral (TF) a annoncé ce mercredi 21 mai 2014 sa décision d’acquitter un admirateur très démonstratif d’Adolf Hitler. En 2010, alors que le parti nationaliste PNOS se réunissait sur la prairie du Grütli, cet homme avait tendu le bras droit vingt secondes en guise d’hommage à Hitler.

Après l'interdiction des minarets et le vote contre l'immigration en Suisse, le pays enchaîne avec cette malgré une norme pénal antirasciste.

En France, le salut fasciste n'est pas directement interdit, à l'inverse des uniformes ou des insignes nazi. Néanmoins, il peut être considéré comme une incitation à la haine raciale ou une apologie d'une organisation criminelle, ce qui constitue une infraction répréhensible.

Le salut nazi est interdit en Allemagne et en Autriche. Certains militants néonazis allemands ont fait parfois le salut en écartant les doigts de la main, de manière à ne pas l'exécuter intégralement, et à ne pas tomber sous le coup de la loi.

En Russie, le salut nazi est qualifié de propagande nazie et est passible d'une peine administrative, notamment d'une amende de 500 à 1.000 roubles (environ 20 euros) ou d'une peine de privation de liberté de 15 jours.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.16
couvert
le 09/12 à 3h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
94 %