Suisse: les secours sont arrivés rapidement après l'accident du car belge

Publié le 28/01/2013 - 17:57
Mis à jour le 28/01/2013 - 17:57

Suite à des critiques de familles en Belgique faisant état d'une lenteur des secours après l'accident dans un tunnel en Suisse le 13 mars 2012 d'un autocar belge transportant des enfant, la police a présenté lundi à la presse les images prises par une caméra.

capture_decran_2013-01-28_a_17.52.50.png
© capture lenouvelliste.ch

vidéo

PUBLICITÉ

Cet accident, toujours inexpliqué, avait fait 28 morts dont 22 enfants belges et néerlandais, traumatisant profondément la Belgique et la Suisse. 24 enfants avaient été blessés. Le bus s’était encastré contre le mur d’un abri dans un tunnel, à Sierre (Valais, sud de la Suisse). Il transportait des enfants de retour d’un séjour de ski en Suisse. 

Ce film est visible sur le site du journal valaisan « lenouvelliste.ch« . Il apparait que l’alarme se déclenche automatiquement 8 secondes après le choc, allume les feux orange de ralentissement dans le tunnel et déclenche une alarme à l’état-major de la circulation. Cette vidéo commentée par Jean-Marie Bornet, chef de l’information et de la prévention de la police du Valais, montre notamment que la première patrouille de police est sur place au bout de 10 minutes et demande une opération de secours de grande envergure suite à la gravité de l’accident. 

La première ambulance arrive au bout de 17 minutes. Dès les premiers moments, des véhicules s’arrêtent, alors que d’autres continuent. Les occupants recueillent des enfants qui ont réussi à sortir par la fenêtre arrière du bus.   L’enquête sur l’accident de car a permis d’exclure à ce stade les « causes techniques » liées au bus ou à l’état de la route et se concentre sur le chauffeur, décédé lors de la catastrophe, avait indiqué en juin dernier la justice suisse.

Le parquet suisse a écarté les hypothèses de l’intervention d’un véhicule tiers, d’un défaut de la chaussée ou du tunnel, d’une vitesse excessive du bus ou d’un défaut de l’autocar.

©lenouvelliste.ch

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.07
ciel dégagé
le 17/06 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1017.02 hPa
Humidité
90 %

Sondage