meuble

15 articles trouvés

Fly, Atlas, Crozatier : la justice se penche sur l’avenir de « Mobilier européen »

La chambre commerciale du  tribunal de grande instance  de Mulhouse se penche  ce mardi après-midi l'avenir du groupe en difficulté Mobilier européen (enseignes Fly, Atlas et Crozatier). Les enseignes présentes à Besançon devraient être reprises comme tous les magasins Fly et Atlas. Mais ironie du sort, vendredi dernier, le géant du meuble suédois Ikéa posait à Mulhouse la première de son 31e magasin français…. a quelques kilomètres du siège de "mobilier européen"

Fly, Atlas et Crozatier en redressement judiciaire

Sans surprise, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Mulhouse a placé le groupe Rapp "Mobilier Européen" en redressement judiciaire ce mercredi 17 septembre 2014. En marge de l'audience, une centaine de salariés se sont rassemblés devant le tribunal. sur un total de  de 3 747 emplois, 850 emplois sont réellement en danger...

Douze cadres du groupe Parisot veulent reprendre leur société

Douze cadres du groupe Parisot, leader français de la fabrication de meubles, qui emploie environ 2.000 salariés, ont déposé un dossier de reprise de l'ensemble de l'entreprise, sur lequel la justice rendra sa décision le 10 avril.  Le plan de reprise vise les sites français de Saint-Loup-sur-Semouse (Haute-Saône), Corbenay (Haute-Saône), Mattaincourt (Vosges), et de deux sites de production en Roumanie.

Groupe Parisot : « trouver de nouveaux financements »

Le numéro un du meuble français, a été placé en procédure de sauvegarde ce qui va lui permettre de trouver de nouveaux financements, a indiqué mercredi sa direction. Le groupe a été lourdement affecté par un "retournement brutal du marché du meuble" et de la perte de Castorama, un de ses principaux clients. 

CHARGER LA SUITE

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.43
ciel dégagé
le 20/03 à 0h00
Vent
2.51 m/s
Pression
1031.85 hPa
Humidité
81 %

Sondage