Un responsable syndical policier de Franche-Comté renvoyé en correctionnelle pour harcèlement sexuel

Publié le 01/07/2015 - 21:24
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:02

Un policier de Pontarlier (Doubs) affecté au renseignement territorial, également secrétaire du syndicat de police Alliance
de Franche-Comté et président régional CFE-CGC Fonctions publiques, sera jugé en correctionnelle pour harcèlement sexuel notamment, a-t-on appris mercredi du parquet de Besançon.

policeillustration.JPG
©damien poirier
PUBLICITÉ

Le policier et un chef d’entreprise, qui l’employait en dehors de ses heures de travail dans le cadre d’une dérogation, sont poursuivis pour harcèlement sexuel envers des jeunes femmes employées par la société, corruption, travail dissimulé et utilisation détournée de fichiers de la police, a dit le parquet à l’AFP, confirmant une information de L’Est Républicain.

Les deux hommes avaient été entendus par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) en mai 2015, puis placés en garde à vue avant d’être relâchés, l’enquête judiciaire ayant nécessité d’autres vérifications. Ils doivent comparaître le 9 septembre 2015 devant le tribunal correctionnel de Besançon.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.21
légère pluie
le 20/06 à 12h00
Vent
4.69 m/s
Pression
1014.71 hPa
Humidité
65 %

Sondage