Un trafic d'héroïne démantelé en Haute-Saône

Publié le 16/03/2019 - 09:13
Mis à jour le 16/03/2019 - 09:16

Douze personnes ont été interpellées jeudi soir dans le cadre d'une enquête sur un trafic d'héroïne en milieu rural  depuis plus d'un an en Haute-Saône, a-t-on appris ce vendredi 16 mars 2019 auprès du parquet de Lure.

PUBLICITÉ

Les douze suspects, six hommes et six femmes âgés de 29 à 48 ans, sont en garde à vue pour « acquisition, transport, détention, offre et cession de produits stupéfiants », ainsi que pour « blanchiment de trafic de produits stupéfiants et non-justification de ressources », a indiqué à l’AFP le procureur, Emmanuel Dupic.

Une trentaine de livraisons à une vingtaine de clients réguliers

Leurs gardes à vue ont été prolongées vendredi et ils devraient être présentés à un magistrat instructeur dimanche en vue de leurs éventuelles mises en examen, a précisé le procureur. Selon les investigations et les surveillances de la brigade de recherches de Lure et la section de recherches de Besançon, chargées de l’enquête, un  uadragénaire, domicilié à Maxéville (Meurthe-et-Moselle), aurait réalisé une trentaine de livraisons à une vingtaine de clients réguliers habitant à Lure, Roye et les environs, entre janvier 2018 et mi-mars 2019, a relaté M. Dupic.

Il a été interpellé « jeudi à minuit », en flagrant délit avec sa compagne, à bord d’un véhicule, dans le village de Breuches (Haute-Saône), alors qu’il s’apprêtait à livrer de l’héroïne. Il était en possession d’une arme de poing et de drogue. Les dix autres protagonistes ont été interpellés dans le département et en Meurthe-et-Moselle.

« C’est un trafic dont l’approvisionnement se fait, comme c’est souvent le cas pour la région, à Nancy », a commenté M. Dupic. Aux domiciles de trois suspects, les enquêteurs ont saisi 65.000 euros en liquide – dont 50.000 dans l’habitation du fournisseur présumé – et quatre véhicules dont une berline.

Parmi les douze trafiquants présumés, « certains ne travaillaient pas, d’autres font des petits boulots et la grande majorité est déjà connue de la justice, notamment pour des trafics de stupéfiants », a ajouté le magistrat.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.85
ciel dégagé
le 13/10 à 21h00
Vent
4.43 m/s
Pression
1015.93 hPa
Humidité
68 %

Sondage