Une adolescente battue par son père et ses frères pour un MMS amoureux

Publié le 29/10/2013 - 18:00
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:13

Un père de famille turc de 55 ans et deux de ses fils âgés de 19 et 21 ans seront jugés le 21 novembre 2013 à Montbéliard pour avoir battu au nom de "l'honneur  de la famille" leur fille et soeur de 17 ans, surprise en train d'envoyer un  MMS amoureux d'une photo d'elle en soutien-gorge depuis son téléphone portable. 

 ©
©

Le père et ses fils ont été présentés au parquet et sont convoqués au tribunal correctionnel le 21 novembre où ils 
comparaîtront pour "violences en réunion", a précisé  Tiffany Gamain, substitut du procureur à Montbéliard. Le père devra en outre répondre de "menace de mort".

Des traces de coups et des hématomes au visage

Les faits ont eu lieu dans la soirée du 21 octobre, au domicile familial de Valentigney, dans l'agglomération de Sochaux-Montbéliard (Doubs). Le père et les deux frères de la lycéenne se seraient mis en colère après avoir constaté que la jeune fille s'apprêtait à envoyer à son petit ami, par MMS, une photo d'elle en soutien-gorge.

Le lendemain, l'adolescente s'est présentée dans un centre médico-social, où elle a été vue par une assistante sociale qui l'a placée en foyer. Elle présentait de nombreuses traces de coups, notamment des hématomes au visage, et s'est vu délivrer 15 jours d'Interruption temporaire de travail (ITT).

Interdiction de rencontrer la lycéenne 

"Le père et l'un des frères reconnaissent les violences, tout en les minimisant. Ils disent que c'était pour eux le seul moyen de préserver l'honneur de la famille", a dit Mme Gamain. L'autre frère, en revanche, nie toute violence. Les trois hommes ont été interpellés quatre jours après les faits, et placés en garde à vue. Ils en sont sortis sous contrôle judiciaire, avec interdiction d'entrer en contact avec la lycéenne.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le monument de la Libération vandalisé à la Chapelle des Buis : un prêtre interpelle la mairie de Besançon

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 2021, le monument de la Libération a été vandalisé et des rodéos, trafics de drogue et autres courses poursuites s'y déroulent depuis plus d'un an. Nicolas Morin, prêtre responsable du Monument, et les habitants de la Chapelle des Buis appellent la mairie à constituer une commission pour réfléchir à des solutions pérennes de sécurité.

Homme tué rue d’Arènes : Besançon Maintenant demande (encore) à la maire de développer la vidéosurveillance

La police a déclaré avoir pu retrouver l'auteur présumé d'un coup de couteau engendrant la mort d'un jeune homme ce jeudi 29 juillet rue d'Arènes grâce à la vidéosurveillance. Besançon Maintenant, groupe d'opposition de la droite et du centre au conseil municipal, demande une nouvelle fois à la municipalité de déployer d'autres dispositifs de vidéosurveillance.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.87
légère pluie
le 01/08 à 21h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
100 %

Sondage